Emotions positives et négatives : Que nous disent les plis au-dessus de l’oeil ?

DSC09091DSC09093


Lors du dernier Congrès International de la Science Equine  (International Equine Science Meeting IESM), qui a eu lieu à Nurtingen en Allemagne en mai dernier, Sara Hintze (Suisse, université de Bern) a présenté une étude sur l’aspect des plis ou fronces qui sont plus ou moins visibles au dessus du coin interne de l’œil (dénommés wrinkles en anglais). Elle a examiné ces plis qui apparaissent  par contraction du muscle au-dessus de la paupière, dans 4 situations de courte durée sur les mêmes 16 chevaux. L’hypothèse testée était que les émotions positives diminueraient l’expression de ces plis, alors que les émotions négatives l’accentueraient. Lire la suite

Publicités

Décoder les expressions faciales des chevaux pour comprendre leurs émotions

Researchers Study Horses' Facial Expressions

Photo iStock

Le site « The horse » rapporte que des chercheurs anglais étudient les expressions faciales des chevaux. A l’aide de multiples enregistrements vidéos et d’observations ils ont constaté que les chevaux ont des expressions faciales semblables aux humains et aux chimpanzés…mais elles ne veulent pas dire la même chose!! Les chercheurs ont développé une application EQUIFACS : http://www.equifacs.co.uk/ qui permet de décrire les expressions observées chez les chevaux. Ils travaillent maintenant à DECODER la signification de ces expressions. Quand les chercheurs auront trouvé quels sentiments représentent ces expressions, cela nous permettra de mieux comprendre nos chevaux, mieux contrôler leur santé et leur bien être, suivre les effets de leur entraînement et la qualité de leur vie sociale.

Source :

http://www.thehorse.com/articles/36248/researchers-study-horses-facial-expressions


Pour en savoir plus:

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0131738
Wathan J, Burrows AM, Waller BM, McComb K (2015) Correction: EquiFACS: The Equine Facial Action Coding System. PLoS ONE 10(9): e0137818. doi:10.1371/journal.pone.0137818