Le Bien-Etre : thème principal de la Journée de la Recherche Equine 2016

Logo JRE2016

Comme chaque année, les spécialistes de la recherche équine sont venus présenter leurs travaux à la Journée de la Recherche Equine (Paris, mars 2016). D’intéressants résultats utilisables par les socioprofessionnels : étalonniers, éleveurs et utilisateurs ont été transférés, notamment sur la notion de bien-être, les signes de bien-être, les techniques de sevrage, mais aussi dans d’autres domaines.

Retrouvez le résumé des interventions orales en suivant le lien ci-dessous.

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee/document/telechargement/des-resultats-pratiques-presentes-lors-des-journees-de-la-recherche-equine-2016.html
Référence : revue Equ’idés de l’IFCE, mars 2016, article 3

 

Publicités
À la Une

Un nouveau livre sur l’éthologie générale

Une approche biologique du comportement

Cette introduction à l’éthologie – science biologique du comportement résidant dans l’observation des animaux – très complète, propose, grâce à son approche multidisciplinaire, une vision particulièrement intégrative du monde animal. Ce livre s’adresse, en particulier, aux étudiants d’université. Voir le sommaire sur le site de l’éditeur.

Auteurs: Anne Sophie Darmaillacq, Frédéric Lévy
Collection : Ouvertures psychologiques
Editeur : De Boeck Supérieur
Prix: 22 €

Diplôme d’Université « Ethologie du cheval »

Diplôme d’Université sur l’éthologie du cheval, Université de Rennes 1

DSC_0148
Copyright Alain Laurioux

Cette formation s’adresse à tous les professionnels des métiers du cheval : palefreniers, soigneurs, moniteurs, thérapeutes, maréchaux-ferrants, mais aussi aux cavaliers, éleveurs et propriétaires de chevaux amateurs.

La demande des professionnels et non professionnels est forte en matière d’amélioration de la relation Homme/cheval, basée sur une meilleure connaissance du comportement de celui-ci. Le constat d’un manque à ce niveau dans les formations professionnelles a amené à un développement assez anarchique de formations dîtes comportementales ou éthologiques, le plus souvent portées par des personnes n’ayant aucune formation à l’éthologie. L’apport de bases scientifiques sérieuses, tout comme le développement de compétences en matière d’observation, est unique en ce qu’il se base sur des équipes de recherche dynamiques et reconnues.

https://sfc.univ-rennes1.fr/environnement/ethologie_cheval
service formation continue , 6, rue Kléber – CS 16926, 35069 Rennes CEDEX
Tél. : +33 (0)2 23 23 39 50, sfc@univ-rennes1.fr

Qu’est-ce que l’étude du comportement ?

C Briant
© C Briant Ifce

Le comportement est l’expression dynamique des relations permanentes entre un individu et son milieu, grâce à ses capacités d’adaptation.

La science qui étudie et analyse le comportement est l’éthologie (ethos: moeurs, logos: science). L’éthologie, définie originellement comme l’étude des comportements instinctifs, se définit actuellement, plus généralement, comme la biologie du comportement, que l’animal soit dans son milieu naturel ou en captivité. Cette science s’intéresse aussi au comportement de l’homme.
Depuis Tinbergen, l’éthologie vise à comprendre un comportement donné en répondant à 4 grandes questions :
1 – développement : comment l’animal s’est-il développé depuis son jeune âge pour produire ce comportement ?
2 – mécanismes : pourquoi l’animal produit-il ce comportement maintenant ?
3 – adaptation : quelle est l’utilité de ce comportement , notamment pour la survie et la reproduction ?
4 – évolution : comment ce comportement s’est-il mis en place au cours de l’évolution des espèces ?
Aujourd’hui, en raison des développements spectaculaires de la biologie moléculaire, de l’imagerie, de la génomique, et des connaissances sur l’évolution, l’éthologie tend à s’intégrer à des démarches explicatives pluridisciplinaires telles que l’éco-éthologie, la neuroéthologie, la génétique du comportement, les neurosciences, les sciences cognitives, la sociobiologie et la psychologie évolutionniste.