À la Une

Que faire en présence d’un cheval qui présente une stéréotypie (ou tic)?

Il existe des opinions différentes à ce sujet qui sont mises en application sur les chevaux avec plus ou moins de succès : empêcher le cheval d’exprimer la stéréotypie par tous les moyens, essayer d’en déterminer la cause pour la corriger, enrichir son environnement,…

Cet article fait suite aux quatre précédents publiés dans ce blog, qui avaient abordé : l’incidence des stéréotypies, les facteurs favorisants, les mécanismes en jeu, les conséquences sur la santé et les capacités d’apprentissage. Vous pouvez les retrouver en cliquant sur « stéréotypies » dans le panneau des étiquettes, à droite de l’affichage.

cheval-tique-barre

Photo Pixabay

Lire la suite

Publicités

Suite du tour d’horizon…sur les stéréotypies chez le cheval

tic (4)
® Alain Laurioux Ifce

Article2/5

Quelles sont les facteurs favorisant les stéréotypies?

Les stéréotypies ne sont visibles que chez les animaux en captivité quelle que soit l’espèce, les stéréotypies orales étant assez fréquentes chez les ongulés captifs (comme les girafes qui lèchent les objets). Les stéréotypies sont considérées comme un indicateur de mal-être présent ou passé. Chez le cheval elles sont associées à la vie en box. L’alimentation, l’espace, l’environnement social et les restrictions associées seraient les facteurs qui, seuls ou combinés, contribuent à leur développement (1). Ainsi, le cheval de Przewalski détenu en captivité dans un espace restreint a développé le tic a l’appui, s’est mis a manger le bois et à ingérer du fumier (2,3). Lire la suite

Tour d’horizon des connaissances sur les stéréotypies chez le cheval

Suite à une question d’internaute qui présentait le cas d’un cheval tiquant à l’appui pendant qu’il mangeait sa ration de concentrés, nous vous proposons une série de 5 articles sur les stéréotypies.

tic (2)
® A Laurioux Ifce

Article 1/5

Quelques définitions

Les stéréotypies peuvent être définies comme des séquences de mouvements répétitifs et relativement invariants sans but ni fonction évidente (1, 2, 3). Certains auteurs précisent cette définition en appelant « comportements stéréotypiques », les séquences bien connues chez le cheval et « comportements anormaux répétitifs », les séquences moins décrites ou reconnues (1, 4). Les auteurs distinguent également les stéréotypies orales, qui impliquent la bouche et les stéréotypies motrices, qui impliquent le système locomoteur.

Lire la suite