À la Une

Bien dans son corps, bien dans sa tête : qu’est-ce que le bien-être du cheval ?

Voici le dernier né des ouvrages édités par l’Institut français du cheval et de l’équitation. Il propose un état des lieux inédit et un décryptage des recherches menées sur le bien-être des équidés. Formulé avec un vrai souci de compréhension et d’appropriation, il s’adresse à un public professionnel comme amateur.

Des réponses claires et scientifiquement fondées pour améliorer le bien-être des équidés. Avec une préface rédigée par Axel Kahn, et une introduction écrite par Sylvie Brunel, cet ouvrage offre une synthèse rigoureuse et pédagogique sur le bien-être des équidés (ânes et poneys sont également concernés), qui a fait l’objet de nombreuses études scientifiques.

Couverture livre BE

Une fois le bien-être défini, l’ouvrage aborde son application en matière d’alimentation, hébergement, santé et comportement. Lire la suite

Publicités

La méthode de travail avec votre cheval respecte-t-elle les principes scientifiques de l’apprentissage ?

Poster ISES en français
Copyright ISES

L’ISES (International Society for Equitation Science – Société Internationale des Sciences de l’Equitation) est une association sans but lucratif dont le but principal est de faciliter et de promouvoir la recherche dans le domaine de l’entraînement du cheval pour améliorer son bien-être et la relation homme-cheval. L’ISES organise des conférences internationales où les résultats scientifiques récents et leur application en pratique peuvent être communiqués et discutés. L’ISES apporte de l’expertise pour les instances internationales et académiques qui recherchent des informations et avis sur le comportement du cheval, son entraînement et son bien-être.

Le congrès de l’ISES 2016 s’est tenu à Saumur du 23 au 25 juin et donnera lieu à différents articles sur ce blog.

En attendant, allez consulter leur site et notamment un poster sur les principes de l’apprentissage, poster récemment traduit en français.

http://www.equitationscience.com/documents/Equitation/ISES_Principles_Poster_French.pdf

 

Etude sur les pratiques autour du cheval : du côté du cavalier

DSC00939
Photo IFCE

Une part non négligeable des accidents avec les chevaux a lieu lorsque les cavaliers sont à pied. Pour mieux comprendre l’origine de ces accidents et proposer des solutions d’amélioration, une étude financée par le Conseil Scientifique de l’IFCE a été lancée au début de l’année pour caractériser les pratiques autour du cheval. Soixante-dix cavaliers ont été filmés au moment de la préparation de leur cheval (pansage et mise en place de l’équipement). Quatre groupes de cavaliers ont été constitués : les professionnels (moniteurs, grooms, cavaliers pro), les amateurs confirmés propriétaires de leur cheval, les amateurs confirmés n’ayant pas leur propre cheval, et les débutants de clubs. Lire la suite

Utilisez au mieux l’herbe : le programme Equipature (1)

REC_Equi-pâture

Thèmes de la 1ère lettre d’information du programme Equi-pâture :
– Entretien des pâtures au printemps
– Chaulage
– Comportement du cheval à l’herbe
– Principes et bonnes pratiques de la vermifugation

Le programme Equi-pâture vise à accélérer le transfert et la vulgarisation des données de la recherche scientifique sur l’utilisation de l’herbe au pâturage, en diffusant des références techniques et des outils de pilotage, et en développant sur le terrain le conseil adapté aux équins. Une meilleure valorisation des prairies et des pratiques de vermifugation plus raisonnées apparaissent comme des leviers pour optimiser les coûts de production et l’impact environnemental. Lire la suite

Le Bien-Etre : thème principal de la Journée de la Recherche Equine 2016

Logo JRE2016

Comme chaque année, les spécialistes de la recherche équine sont venus présenter leurs travaux à la Journée de la Recherche Equine (Paris, mars 2016). D’intéressants résultats utilisables par les socioprofessionnels : étalonniers, éleveurs et utilisateurs ont été transférés, notamment sur la notion de bien-être, les signes de bien-être, les techniques de sevrage, mais aussi dans d’autres domaines.

Retrouvez le résumé des interventions orales en suivant le lien ci-dessous.

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee/document/telechargement/des-resultats-pratiques-presentes-lors-des-journees-de-la-recherche-equine-2016.html
Référence : revue Equ’idés de l’IFCE, mars 2016, article 3

 

Réseau social : être central rend la vie plus facile

DSC00374D. Rubenstein (USA, université de Princeton) analyse les populations de chevaux, d’ânes, d’onagres et de zèbres depuis de nombreuses années. Les réseaux sociaux peuvent être assez différents entre ces espèces.

L’analyse du réseau social d’un groupe donne des indications sur les individus connectés entre eux et l’intensité de cette relation, le nombre de connections pour un individu, les individus centraux c’est-à-dire ceux qui sont les plus connectés aux autres, ….

Il est encore plus intéressant d’examiner la dynamique de ces relations et d’examiner pourquoi et quel est le coût du changement de groupe pour un cheval donné. Il a rapporté une expérimentation chez 9 chevaux domestiques où les chevaux ont été enlevés un par un, puis les chevaux ont été remis dans le même groupe. La 1e année, l’ordre de retrait se faisait suivant leur rang hiérarchique, et, la 2e année, suivant leur rang hiérarchique et leur centralité . Il y a eu 53 diminutions de rang au retour du cheval, contre seulement 6 remontées de rang. Ce sont les chevaux de rang similaire (bas, moyen , haut) qui ont été les plus agressifs envers le cheval réintroduit. Les chevaux centraux sont les moins agressés.

Donc être central rend la vie plus facile dans une communauté fluide.

Source : International Equine Science Meeting, Mai 2015, Nurtingen, Allemagne,  http://references.equine-behaviour.de/files/IESM_2015_proceedings.pdf

Le cheval ne voit pas du tout comme nous

Very alim1 (11)
® C Briant Ifce

Quels sont les points principaux à connaître sur la vision du cheval pour:

  • ne pas le surprendre
  • comprendre et anticiper ses réactions
  • lui permettre de découvrir son environnement en toute sécurité

Découvrez ici le poster présenté au salon du cheval 2015

POSTERS_Salon du cheval 2015_A2 Vision cheval

Et pour en savoir plus la fiche Equipaedia sur le site de l’Ifce : vision des couleurs, vision du cheval monté ou attelé….

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/comportement-ethologie-bien-etre/comportement-naturel/la-vision-du-cheval.html

Diplôme d’Université « Ethologie du cheval »

Diplôme d’Université sur l’éthologie du cheval, Université de Rennes 1

DSC_0148
Copyright Alain Laurioux

Cette formation s’adresse à tous les professionnels des métiers du cheval : palefreniers, soigneurs, moniteurs, thérapeutes, maréchaux-ferrants, mais aussi aux cavaliers, éleveurs et propriétaires de chevaux amateurs.

La demande des professionnels et non professionnels est forte en matière d’amélioration de la relation Homme/cheval, basée sur une meilleure connaissance du comportement de celui-ci. Le constat d’un manque à ce niveau dans les formations professionnelles a amené à un développement assez anarchique de formations dîtes comportementales ou éthologiques, le plus souvent portées par des personnes n’ayant aucune formation à l’éthologie. L’apport de bases scientifiques sérieuses, tout comme le développement de compétences en matière d’observation, est unique en ce qu’il se base sur des équipes de recherche dynamiques et reconnues.

https://sfc.univ-rennes1.fr/environnement/ethologie_cheval
service formation continue , 6, rue Kléber – CS 16926, 35069 Rennes CEDEX
Tél. : +33 (0)2 23 23 39 50, sfc@univ-rennes1.fr

Logement en box : seul ou en groupe?

DSC_0202
© Alain Laurioux ifce

Réponses physiologiques et comportementales à court terme

Le système majoritaire de logement des chevaux domestiques est le box individuel. Or ce type de logement limite les interactions sociales et pourrait induire du stress.

Kelly Yarnell (université de Nottingham Trent, Grande-Bretagne) a comparé les réponses physiologiques et comportementales de 4 groupes de 4 chevaux logés successivement dans 4 types de logement différents pendant 5 jours à chaque fois. Les logements possibles étaient :

  • « logement seul sans contact physique »,
  • « logement seul avec des contacts visuels, auditifs et tactiles possibles à travers des barreaux »,
  • « logement par paire avec contacts libres » et,
  • « logement en groupe avec contacts libres ».

Le stress des chevaux a été mesuré par le taux de cortisol fécal, la température de l’œil (dont l’élévation signerait une activation du système orthosympathique, en relation avec un stress) et la facilité d’examen.
Résultats : les chevaux « seul sans contact physique » ont eu un niveau de cortisol fécal plus élevé et ont été plus difficiles à examiner que quand ils étaient dans les autres conditions de logement. Les chevaux, « en groupe avec contacts libres », ont montré une température de l’œil mesurée par infrarouge plus basse et une répartition de leurs activités dans la journée complètement modifiée par rapport aux autres conditions.
Conclusion : Le logement avec des contacts sociaux pourrait être une façon d’améliorer le bien-être des chevaux.

Remarque du blog sur cet article : Cet article présente les résultats d’une étude scientifique sur un nombre limité de chevaux. Ses conclusions sont à relativiser par rapport à celles des autres études sur le même sujet.
Dans cette étude, dans les 4 types de logements comparés, il n’a pas été offert la même surface par cheval, puisqu’on passe de 11 m2/cheval pour les logements seuls à 45 m2/cheval pour le logement en paire, et à une surface non spécifiée /cheval pour le logement en groupe. La conclusion de l’article vaut donc pour les 4 types de logement proposées : possibilités de relations sociales associées à une surface plus ou moins grande. A noter également que les résultats de cette étude vont dans le même sens que ceux d’une étude précédente (Sondegaard et Ladewig 2004) qui avait montré que des jeunes chevaux, détenus en box, seuls, ou par groupe de 3, étaient plus rapides à débourrer et étaient moins agressifs envers l’homme, lorsqu’ils étaient en groupe. 

Références : Yarnell K, Hall C, Royle C, Walker SL 2015. Domesticated horses differ in their behavioural and physiological responses to isolated and group housing. Physiol Behav. May 1;143:51-7. doi: 10.1016/j.physbeh.2015.02.040. Epub 2015 Feb 25.

Sondegaard E et Ladewig J 2004. Group housing exerts a positive effect on the behaviour of young horses during training. Applied Animal Behaviour Science 87  105–118.