À la Une

Bien-être des animaux d’élevage à l’échelle de l’exploitation et du groupe : 7ème conférence internationale WAFL

DSC_4452
Photo P. Tournadre

* : WAFL: animal Welfare At Farm and group Level

Wageningen aux Pays-Bas, siège de la prestigieuse université d’agriculture, accueillait cette année la 7ème conférence internationale sur l’évaluation du bien-être des animaux à l’échelle de l’exploitation et du groupe. Huit cents participants, 35 présentations magistrales et près de 150 posters ont traité du bien-être des animaux d’élevage, essentiellement bovins, ovins, caprins, porcins, volailles. Quelques présentations concernaient les animaux à fourrure, les animaux domestiques et les animaux de laboratoire. Les chevaux ont fait l’objet d’une dizaine de présentations. Les thèmes traités se rapportaient à la durabilité des systèmes, aux relations sociales, aux effets de la sélection génétique, à l’évaluation du bien-être. C’est ce dernier thème qui a fait l’objet du plus grand nombre de publications.

Lire la suite

Publicités
À la Une

Equi-pâture : les brochures et tous les documents sur gestion de l’herbe et vermifugation raisonnée

Page 1 brochure         Vermifugation p1

Comment valoriser l’herbe dans l’alimentation du cheval et pratiquer une vermifugation raisonnée ?
Le programme équi-pâture s’achève et vous livre dans sa dernière lettre d’information n°13, la synthèse de tous les documents et vidéos produits et diffusés au cours du programme.
Une mine d’information à ne pas manquer ! Liens ci-dessous pour les 2 brochures.
Lire la suite

À la Une

Signalez et géolocalisez les piqûres de tique de votre cheval et les vôtres : un programme de sciences participatives INRA/ANSES/Ministère Santé

Appli Signalement-Tique. © InraApplication Signalement Tiques menu. © Inra

Copyright INRA

Nouveau : une application smartphone pour mieux comprendre et prévenir la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques.

Signalement-Tique ! Cette application est disponible dès maintenant par téléchargement gratuit pour les smartphones iOS et Android. L’Inra et l’Anses, avec le ministère des Solidarités et de la Santé, font appel aux volontaires qui souhaitent participer aux recherches pour la lutte contre les tiques et les maladies qu’elles transmettent.

http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Signalement-Tique

À la Une

Compte-rendu de la 4ème Journée d’Information en Ethologie Equine du 18 mai 2017 à Saumur

Capture affiche pour blog

Le principal thème de la journée a été : le bien-être du cheval : l’évaluer et repenser les pratiques.
E. Dalla Costa a présenté les travaux de l’université de Milan sur l’évaluation du bien-être du cheval et de l’âne réalisés dans le cadre du programme européen AWIN (Animal Welfare Indicators). Ce système d’évaluation du bien-être a aussi été testé à l’INRA de Nouzilly (C. Briant). Les autres communications ou témoignages ont porté sur des pratiques repensées en vue d’améliorer le bien-être (sevrage progressif (L. Lansade), mode de distribution de l’alimentation par boite à foin (M. Hausberger), pansage plus adapté aux réactions du cheval (L. Lansade), travail d’un cheval difficile suivant les principes de l’apprentissage (O. Puls), intérêt de l’extraction de la dent de loup (M. Pokoïk)) mais aussi sur les actualités réglementaires et politiques concernant le bien-être du cheval (C. Briant). Enfin, deux communications ont apporté des informations sur les vocalisations du cheval (A. Lemasson) et un essai préliminaire de mise en groupe d’étalons (M. Valenchon).

Retrouvez le compte-rendu plus complet de ces différentes communications dans l’article 2 de juin 2017 d’ Equidée sur le site ifce (archive)
http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee.html

 

À la Une

Bilan des 3 journées portes ouvertes sur la valorisation de l’herbe et la vermifugation raisonnée

jument poulain pixabay

Crédit photo Pixabay

Plus de 320 personnes sont venues participer aux 3 Portes Ouvertes Equi-pâture organisées en mai : retrouvez dans la dernière newsletter toutes les informations et documents diffusés lors de ces évènements (posters, dépliants).

Vous pourrez également y trouver de nouvelles fiches techniques sur les graminées, l’impact des anti-parasitaires sur l’environnement, ainsi que des exemples de coûts associés aux pratiques de pâturage tournant et de vermifugation raisonnée.

Pour télécharger la newsletter :

Newsletter_equi-pâture10_juin17

Pour regarder la vidéo filmée chez Thomas de Cornière à Saint Pierre sur Aziff:
https://www.youtube.com/watch?v=MzcaOmLZLC4

À la Une

Fortes chaleurs : quelles précautions pour nos équidés ?

cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-100_222621111.jpg

Copyright C Briant Ifce

La régulation thermique

D’une façon générale, les équidés s’adaptent mieux au froid qu’au chaud. La zone de confort thermique, dans nos régions tempérées est située approximativement entre + 5°C et + 25°C. Dans cette zone, l’organisme n’a pas de dépense d’énergie supplémentaire à faire pour maintenir la température interne du corps. A partir de 25°C, l’organisme commence à mettre en place des systèmes de régulation, afin de maintenir la température corporelle aux alentours de 37,5°C. L’évaporation est le principal mécanisme, par l’intermédiaire de la respiration (qui s’accélère pour permettre un renouvellement d’air plus rapide vers les poumons) et de la transpiration (dont l’évaporation refroidit la température de la peau). Si l’évaporation n’est pas compensée par un apport d’eau suffisant, elle va entraîner une déshydratation qui peut avoir de graves conséquences, depuis une simple baisse de la performance, pour une déshydratation modérée de 2 à 4 %, jusqu’au déclenchement de pathologies comme les coliques, la myopathie, la fourbure, pour les déshydratations plus importantes. Quant au coup de chaleur, si ces mécanismes n’arrivent pas à faire baisser la température interne, il peut aussi être fatal.

Les besoins en eau

Un cheval adulte à l’entretien, et placé dans sa zone de confort thermique, boit environ cinq litres d’eau par 100 kg de poids corporel par jour. Ainsi, un cheval de 500 kg consomme environ 25 litres d’eau par jour.  Mais cette quantité augmente proportionnellement à la température, d’autant plus que d’autres facteurs interviennent comme : le type de fourrage (un cheval qui mange du foin boit plus qu’un cheval qui mange de l’herbe), l’exercice (sur un exercice prolongé de type endurance, un cheval peut perdre 10 à 15 litres d’eau par heure, ce qui peut représenter jusqu’à 10 % de son poids), une jument en lactation produit 12 à 15 litres par jour, qu’il faut compenser par l’apport d’eau.  Dans ces conditions, un cheval peut consommer 60 litres d’eau par jour, voire plus.

Quelles précautions prendre? Lire la suite

À la Une

Colloque ISES 2016 (International Society for Equitation Science) : l’essentiel des présentations orales

Photo Puls carotte révérence p48
Copyright A. Laurioux, IFCE

La 12ème édition du congrès annuel de l’ISES (International Society for Equitation Science) «Comprendre le cheval pour améliorer son entraînement et ses performances » s’est tenue pour la première fois en France en 2016. La prochaine édition aura lieu en Australie en novembre 2017.
Retrouvez dans 2 articles du journal Equ’idée, l’essentiel des présentations orales:
– Equ’idée, novembre 2016 :  mémoire du cheval,
tempérament/personnalité des chevaux et leurs aptitudes, techniques d’apprentissage appliquées aux poulains et aux chevaux adultes, connaissances des cavaliers à ce sujet, pédagogie pour les cavaliers,
– Equ’idée, décembre 2016 : relation entre conditions de vie du cheval et risque chirurgical, relation entre douleur de la cavalière et type de soutien-gorge, position de la selle, type/serrage de la muserolle et inconfort/douleur pour le cheval, évaluation simple de la douleur en cas de colique

Lire la suite

À la Une

Equi-pâture : Portes ouvertes dans le Calvados, dans le Cher et en Haute-Vienne

DIF affiche PO equi pature 2017

Le programme Equi-pâture (2015-2017) vise à accélérer le transfert et la vulgarisation des données de la recherche scientifique en diffusant des références techniques et des outils de pilotage, et en développant sur le terrain le conseil adapté aux équins. Une meilleure valorisation des prairies et des pratiques de vermifugation plus raisonnées apparaissent comme des leviers pour optimiser les coûts de production et l’impact environnemental.

3 Journées portes ouvertes dans 3 structures pilotes sont organisées en mai 2017 !

L’objectif : aborder concrètement les pratiques efficientes pour mieux valoriser l’herbe dans l’alimentation du cheval et pratiquer une vermifugation raisonnée.

Venez visiter l’exploitation à 11h et 15h et participer aux ateliers pratiques :
– Valoriser l’herbe et les fourrages dans l’alimentation du cheval.
– Apprécier l’état corporel pour ajuster les apports alimentaires.
– Raisonner la vermifugation pour limiter les résistances.
– Evaluer le bien-être des chevaux selon des critères scientifiques.
– Optimiser les coûts alimentaires et de vermifugation.

Plus d’information sur : http://www.haras-nationaux.fr > Connaissances > Colloques et conférences

À la Une

Utilisez au mieux l’herbe : le programme Equipature (7)

camargue-71copyrightalainlaurioux

Copyright A Laurioux IFCE

La majorité des chevaux élevés et entretenus sur les exploitations « pilotes » vont hiverner en pâture. Certains équidés reçoivent déjà une complémentation en fourrage alors que d’autres seront nourris exclusivement à l’herbe au cours de la période hivernale. La 3ème vague de coproscopies a été réalisée en novembre. Retrouvez dans cette lettre, les liens vers 4 fiches techniques et les résultats des trois coproscopies effectuées sur les chevaux des exploitations « pilote ». Lire la suite

À la Une

Méthodes d’évaluation de la douleur chez les équidés

 

dsc00496
Ce cheval dort-il tout simplement ou montre-t-il des signes de douleur?  Photo copyright IFCE

La douleur est une notion subjective et difficilement quantifiable. Pourtant, la non reconnaissance de la douleur chez les animaux serait fréquente. Il est donc nécessaire d’améliorer la reconnaissance des signes de douleur pour améliorer le bien-être animal.
Une série d’articles et de présentations provenant de l’école vétérinaire de Nantes et de l’université vétérinaire d’Utrecht (Hollande) présentent l’intérêt des grilles composites de l’évaluation de la douleur chez le cheval (mélange de critères physiologiques et comportementaux). Lire la suite