À la Une

Tord-nez, tord-oreille : comment ces techniques agissent sur les chevaux ?

DSC02344

DSC02350

         Copyright IFCE

Une contention est quelquefois nécessaire pour éviter des accidents pendant certaines manipulations sur les chevaux. Une des méthodes consiste à appliquer une pression forte sur la lèvre supérieure ou sur une oreille, à la main ou avec un tord-nez. Cela produit-il une analgésie, une diversion ou de la douleur ?
Benjamin Flakoll (Université de Rhode Island, USA) a comparé les effets d’une forte pression pendant 15 minutes autour de la lèvre supérieure (6 hongres, avec un tord-nez) à celle autour de l’oreille (6 autres hongres, l’article ne précise pas si l’oreille était manipulée à la main ou avec un tord-nez). Lire la suite

À la Une

Compte-rendu de la 4ème Journée d’Information en Ethologie Equine du 18 mai 2017 à Saumur

Capture affiche pour blog

Le principal thème de la journée a été : le bien-être du cheval : l’évaluer et repenser les pratiques.
E. Dalla Costa a présenté les travaux de l’université de Milan sur l’évaluation du bien-être du cheval et de l’âne réalisés dans le cadre du programme européen AWIN (Animal Welfare Indicators). Ce système d’évaluation du bien-être a aussi été testé à l’INRA de Nouzilly (C. Briant). Les autres communications ou témoignages ont porté sur des pratiques repensées en vue d’améliorer le bien-être (sevrage progressif (L. Lansade), mode de distribution de l’alimentation par boite à foin (M. Hausberger), pansage plus adapté aux réactions du cheval (L. Lansade), travail d’un cheval difficile suivant les principes de l’apprentissage (O. Puls), intérêt de l’extraction de la dent de loup (M. Pokoïk)) mais aussi sur les actualités réglementaires et politiques concernant le bien-être du cheval (C. Briant). Enfin, deux communications ont apporté des informations sur les vocalisations du cheval (A. Lemasson) et un essai préliminaire de mise en groupe d’étalons (M. Valenchon).

Retrouvez le compte-rendu plus complet de ces différentes communications dans l’article 2 de juin 2017 d’ Equidée sur le site ifce (archive)
http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee.html

 

À la Une

Bilan des 3 journées portes ouvertes sur la valorisation de l’herbe et la vermifugation raisonnée

jument poulain pixabay

Crédit photo Pixabay

Plus de 320 personnes sont venues participer aux 3 Portes Ouvertes Equi-pâture organisées en mai : retrouvez dans la dernière newsletter toutes les informations et documents diffusés lors de ces évènements (posters, dépliants).

Vous pourrez également y trouver de nouvelles fiches techniques sur les graminées, l’impact des anti-parasitaires sur l’environnement, ainsi que des exemples de coûts associés aux pratiques de pâturage tournant et de vermifugation raisonnée.

Pour télécharger la newsletter :

Newsletter_equi-pâture10_juin17

Pour regarder la vidéo filmée chez Thomas de Cornière à Saint Pierre sur Aziff:
https://www.youtube.com/watch?v=MzcaOmLZLC4

À la Une

Bientôt les portes ouvertes Equi-pâture : organisez votre visite

Les objectifs du programme EQUI-PATURE : transférer et vulgariser les données de la recherche scientifique sur la valorisation des prairies et les pratiques de vermifugation raisonnées, afin d’optimiser les coûts de production et l’impact environnemental.

   Equipoatures_couv _a bassaler.jpg                         Crédit photo : A Bassaler

En mai 2017, 3 Journées portes ouvertes sont organisées dans 3 structures pilotes situées en Haute-Vienne (18 mai), dans le Cher (23 mai) et le Calvados (30 mai).

Lors de ces journées vous pourrez participer aux différents ateliers pratiques :

– valoriser l’herbe et les fourrages dans l’alimentation du cheval,

– raisonner la vermifugation pour limiter les résistances,

– apprécier l’état corporel pour ajuster les apports alimentaires,

– évaluer le bien-être des chevaux selon des critères scientifiques,

– optimiser les coûts alimentaires et de vermifugation.

ENTRÉE LIBRE

Cliquez ici pour retrouver toutes les informations sur les journées portes ouvertes Equi-pâture

À la Une

Préférer la contention sans confrontation

DSC01911CaresseOeil
Copyright IFCE et UEPAO

Pendant des soins modérément désagréables, les chevaux montrent souvent des comportements qui augmentent le temps de ces soins (tentative de se soustraire, gratte, tape du pied, bouge la tête, fouaille de la queue). La personne à la tête y répond en général en augmentant la contrainte physique ou en punissant le cheval. Ces interventions sont souvent inefficaces voire contre-productives. Est-ce que des techniques où on limite la confrontation seraient plus efficaces lors de ces soins? J. Watson and S. McDonnell (Pennsylvannie, USA) ont comparé 4 techniques pour calmer le cheval lors d’une séance de contention de moyenne intensité (dans une barre ou dans un lieu inconnu, sans aucun autre cheval) et associée à un son fort (3 minutes) : rien, gratter au garrot, frotter gentiment la tête et les yeux, ou donner de la nourriture (12 chevaux x 4 groupes). Par rapport à ne rien faire (score de défenses et de réactions comportementales : 45 en unité arbitraire) , les 3 techniques testées ont réduit significativement ce score (garrot : 30, frotter la tête : 28, nourriture : 14) . Par contre, aucune de ces techniques n’a eu d’effet sur la fréquence cardiaque. Par conséquent, ces techniques sans confrontation sont vraiment à essayer.

Watson J. , McDonnell S. Evaluation of the Effectiveness of Three Non-Confrontational Handling Techniques on the Behavior of Horses During a Simulated Mildly Aversive Veterinary Procedure. Proceeding ISES Saumur 2016 Poster 9 p 68.

http://www.ifce.fr/wp-content/uploads/2016/11/DIF-proceedings-ISES-2016-Francais-WEB.pdf   poster 9 page 68 en anglais

À la Une

Colloque ISES 2016 (International Society for Equitation Science) : l’essentiel des présentations orales

Photo Puls carotte révérence p48
Copyright A. Laurioux, IFCE

La 12ème édition du congrès annuel de l’ISES (International Society for Equitation Science) «Comprendre le cheval pour améliorer son entraînement et ses performances » s’est tenue pour la première fois en France en 2016. La prochaine édition aura lieu en Australie en novembre 2017.
Retrouvez dans 2 articles du journal Equ’idée, l’essentiel des présentations orales:
– Equ’idée, novembre 2016 :  mémoire du cheval,
tempérament/personnalité des chevaux et leurs aptitudes, techniques d’apprentissage appliquées aux poulains et aux chevaux adultes, connaissances des cavaliers à ce sujet, pédagogie pour les cavaliers,
– Equ’idée, décembre 2016 : relation entre conditions de vie du cheval et risque chirurgical, relation entre douleur de la cavalière et type de soutien-gorge, position de la selle, type/serrage de la muserolle et inconfort/douleur pour le cheval, évaluation simple de la douleur en cas de colique

Lire la suite

À la Une

Equi-pâture : Portes ouvertes dans le Calvados, dans le Cher et en Haute-Vienne

DIF affiche PO equi pature 2017

Le programme Equi-pâture (2015-2017) vise à accélérer le transfert et la vulgarisation des données de la recherche scientifique en diffusant des références techniques et des outils de pilotage, et en développant sur le terrain le conseil adapté aux équins. Une meilleure valorisation des prairies et des pratiques de vermifugation plus raisonnées apparaissent comme des leviers pour optimiser les coûts de production et l’impact environnemental.

3 Journées portes ouvertes dans 3 structures pilotes sont organisées en mai 2017 !

L’objectif : aborder concrètement les pratiques efficientes pour mieux valoriser l’herbe dans l’alimentation du cheval et pratiquer une vermifugation raisonnée.

Venez visiter l’exploitation à 11h et 15h et participer aux ateliers pratiques :
– Valoriser l’herbe et les fourrages dans l’alimentation du cheval.
– Apprécier l’état corporel pour ajuster les apports alimentaires.
– Raisonner la vermifugation pour limiter les résistances.
– Evaluer le bien-être des chevaux selon des critères scientifiques.
– Optimiser les coûts alimentaires et de vermifugation.

Plus d’information sur : http://www.haras-nationaux.fr > Connaissances > Colloques et conférences

À la Une

L’attention chez le cheval : relations avec le contexte de travail et avec l’état de bien-être

dsc01314

Ce shetland observe attentivement les visiteurs (Copyright IFCE)

L’attention peut être définie comme la capacité à se concentrer sur une stimulation de l’environnement. D’après Céline Rochais (thèse de l’université de Rennes 1), chez le cheval, l’état attentionnel est caractérisé par une orientation du regard, des oreilles, de l’encolure et / ou de l’ensemble du corps vers une stimulation pertinente de l’environnement. L’encolure est mobile, horizontale ou légèrement au-dessus de l’horizontale associée à des balayages du regard vers l’environnement. Cet état calme diffère de la posture de vigilance où l’encolure et la queue sont relevées, avec le cou, les oreilles et la tête dans une position fixe, indiquant un état émotionnel plus intense. Lire la suite

À la Une

Utilisez au mieux l’herbe : le programme Equipature (7)

camargue-71copyrightalainlaurioux

Copyright A Laurioux IFCE

La majorité des chevaux élevés et entretenus sur les exploitations « pilotes » vont hiverner en pâture. Certains équidés reçoivent déjà une complémentation en fourrage alors que d’autres seront nourris exclusivement à l’herbe au cours de la période hivernale. La 3ème vague de coproscopies a été réalisée en novembre. Retrouvez dans cette lettre, les liens vers 4 fiches techniques et les résultats des trois coproscopies effectuées sur les chevaux des exploitations « pilote ». Lire la suite

À la Une

Le score de grimace faciale chez les chevaux : une aide pour évaluer la douleur après castration

Comment mieux appréhender la douleur chez le cheval? Dans le cadre du programme européen AWIN, une équipe de chercheurs de différents pays a évalué la pertinence de l’observation de différents éléments des expressions faciales. Ils ont codifié une grimace faciale : oreilles bien en arrière, contraction orbitale, tension au-dessus de la zone des yeux, muscles de la mâchoire contractés, bouche contractée et menton proéminent, naseaux contractés et aplatissement du profil (voir photos ci-dessus). Lire la suite