À la Une

Faut-il utiliser les concepts de dominance et de leadership lors de l’entraînement des chevaux?

travail au pas  (2).JPG

Crédit photo A Laurioux Ifce

Il semble que non, d’après un avis sur les concepts d’entraînement qui peuvent compromettre le bien-être du cheval, récemment publié par l’ISES (International Society for Equitation Science = société internationale pour la science de l’équitation)

L’ISES regroupe des scientifiques ayant pour objectif de faciliter les recherches sur l’entraînement des chevaux afin d’améliorer leur bien-être et les relations homme cheval (NDLR et par là même, la sécurité du cavalier).

Voici les 7 points principaux de cet avis: Lire la suite

Avis de l’ISES sur les problèmes soulevés par les concepts de leadership et de dominance dans l’apprentissage du cheval

 

Dominance hierarchies, alpha positions or leadership in social groups of horses are man-made concepts that should not form the basis of human-horse interactions. Horses are social animals that mainly interact with each other on a bilateral level (i.e. each horse has an individual relationship with each other horse), and it is unlikely that they have the concept of a rank order that includes all members of the group. The study of equine cognitive abilities suggests it is unlikely that they have the mental ability to make such a construct. While older and more experienced members of a group may know their home range and can lead group members to locations where food, water or shelter is available more often than younger, less experienced horses, there is currently no solid evidence of leadership being unique to specific individuals within the social group.
Basing human-horse interactions on a dominance concept may be detrimental to horse welfare. There are, unfortunately, examples of riders, trainers and handlers who – believing they have to place themselves in the ‘alpha position’ in relation to their horse – resort to training procedures and/or practices that elicit fear and, in some cases, may result in abuse. In nature, horses will avoid rather than seek conflict. If approached by an aggressive individual, the predominant type of behaviour a horse will show is escape or avoidance. Trainers, riders and handlers must aim to establish a clear and consistent
2
relationship with their horses in order to safeguard horse welfare. They should be aware of the possible repercussions of describing their interactions with the horse and their training processes in the context of social organisation.

 

Click here

À la Une

Bientôt les portes ouvertes Equi-pâture : organisez votre visite

Les objectifs du programme EQUI-PATURE : transférer et vulgariser les données de la recherche scientifique sur la valorisation des prairies et les pratiques de vermifugation raisonnées, afin d’optimiser les coûts de production et l’impact environnemental.

   Equipoatures_couv _a bassaler.jpg                         Crédit photo : A Bassaler

En mai 2017, 3 Journées portes ouvertes sont organisées dans 3 structures pilotes situées en Haute-Vienne (18 mai), dans le Cher (23 mai) et le Calvados (30 mai).

Lors de ces journées vous pourrez participer aux différents ateliers pratiques :

– valoriser l’herbe et les fourrages dans l’alimentation du cheval,

– raisonner la vermifugation pour limiter les résistances,

– apprécier l’état corporel pour ajuster les apports alimentaires,

– évaluer le bien-être des chevaux selon des critères scientifiques,

– optimiser les coûts alimentaires et de vermifugation.

ENTRÉE LIBRE

Cliquez ici pour retrouver toutes les informations sur les journées portes ouvertes Equi-pâture

À la Une

Les équidés au parlement européen

Le 14 mars 2017, le Parlement européen a adopté, en séance plénière, le rapport de l’euro-députée Julie Girling intitulé : « Responsabilité du propriétaire et soins aux équidés ». A l’origine en 2015, l’initiative de la députée, présidente du groupe informel « cheval » au Parlement européen, visait à améliorer les conditions de vie des équidés. Le bien-être du cheval était au centre de sa réflexion, dans un contexte où des équins de plus en plus nombreux sont détenus et entretenus par des amateurs, qui ne disposent pas toujours des connaissances leur permettant de satisfaire les besoins de leurs animaux.  Ainsi, la première version du rapport parlementaire mettait principalement l’accent sur les manquements aux règles de bien-être au cours de la détention ou pendant le transport, à l’identification et aux règles sanitaires élémentaires.

Ane et cheval meme box.jpg

Crédit photo Pixabay

 Au fur et à mesure du travail mené en « Commission agriculture » du Parlement européen, et grâce, également, à l’implication de toutes les parties prenantes concernées par les équins (EHN : European Horse Network, COPA-COGECA : Confédération générale des coopératives et syndicats agricoles, fédération européenne d’équitation, du trot, maison-mère du galop, associations d’éleveurs, EPMA : Pari Mutuel Europe, etc.) le rapport a pris une envergure plus générale. Lire la suite

À la Une

Préférer la contention sans confrontation

DSC01911CaresseOeil
Copyright IFCE et UEPAO

Pendant des soins modérément désagréables, les chevaux montrent souvent des comportements qui augmentent le temps de ces soins (tentative de se soustraire, gratte, tape du pied, bouge la tête, fouaille de la queue). La personne à la tête y répond en général en augmentant la contrainte physique ou en punissant le cheval. Ces interventions sont souvent inefficaces voire contre-productives. Est-ce que des techniques où on limite la confrontation seraient plus efficaces lors de ces soins? J. Watson and S. McDonnell (Pennsylvannie, USA) ont comparé 4 techniques pour calmer le cheval lors d’une séance de contention de moyenne intensité (dans une barre ou dans un lieu inconnu, sans aucun autre cheval) et associée à un son fort (3 minutes) : rien, gratter au garrot, frotter gentiment la tête et les yeux, ou donner de la nourriture (12 chevaux x 4 groupes). Par rapport à ne rien faire (score de défenses et de réactions comportementales : 45 en unité arbitraire) , les 3 techniques testées ont réduit significativement ce score (garrot : 30, frotter la tête : 28, nourriture : 14) . Par contre, aucune de ces techniques n’a eu d’effet sur la fréquence cardiaque. Par conséquent, ces techniques sans confrontation sont vraiment à essayer.

Watson J. , McDonnell S. Evaluation of the Effectiveness of Three Non-Confrontational Handling Techniques on the Behavior of Horses During a Simulated Mildly Aversive Veterinary Procedure. Proceeding ISES Saumur 2016 Poster 9 p 68.

http://www.ifce.fr/wp-content/uploads/2016/11/DIF-proceedings-ISES-2016-Francais-WEB.pdf   poster 9 page 68 en anglais

À la Une

Bien dans son corps, bien dans sa tête : qu’est-ce que le bien-être du cheval ?

Voici le dernier né des ouvrages édités par l’Institut français du cheval et de l’équitation. Il propose un état des lieux inédit et un décryptage des recherches menées sur le bien-être des équidés. Formulé avec un vrai souci de compréhension et d’appropriation, il s’adresse à un public professionnel comme amateur.

Des réponses claires et scientifiquement fondées pour améliorer le bien-être des équidés. Avec une préface rédigée par Axel Kahn, et une introduction écrite par Sylvie Brunel, cet ouvrage offre une synthèse rigoureuse et pédagogique sur le bien-être des équidés (ânes et poneys sont également concernés), qui a fait l’objet de nombreuses études scientifiques.

Couverture livre BE

Une fois le bien-être défini, l’ouvrage aborde son application en matière d’alimentation, hébergement, santé et comportement. Lire la suite

À la Une

Colloque de la SFECA : du 15 au 17 mai 2017 à Gif sur Yvette

Fondée en 1968, la Société Française pour l’Etude du Comportement animal a pour objectif de promouvoir les recherches dans le domaine de la biologie du comportement, de favoriser les échanges entre les disciplines et d’encourager la diffusion des connaissances. Elle organise un colloque annuel et attribue des prix scientifiques ainsi que des bourses à des étudiants pour participer à des congrès.

Son colloque annuel aura lieu du 15 au 17 mai à Gif sur Yvette.
Dans ce programme, une partie sera consacrée à un symposium sur l’éthique et le bien-être animal (mardi 16 mai après-midi et mercredi 17 mai après-midi).

Vous pouvez encore vous inscrire! Lire la suite

À la Une

Colloque ISES 2016 (International Society for Equitation Science) : l’essentiel des présentations orales

Photo Puls carotte révérence p48
Copyright A. Laurioux, IFCE

La 12ème édition du congrès annuel de l’ISES (International Society for Equitation Science) «Comprendre le cheval pour améliorer son entraînement et ses performances » s’est tenue pour la première fois en France en 2016. La prochaine édition aura lieu en Australie en novembre 2017.
Retrouvez dans 2 articles du journal Equ’idée, l’essentiel des présentations orales:
– Equ’idée, novembre 2016 :  mémoire du cheval,
tempérament/personnalité des chevaux et leurs aptitudes, techniques d’apprentissage appliquées aux poulains et aux chevaux adultes, connaissances des cavaliers à ce sujet, pédagogie pour les cavaliers,
– Equ’idée, décembre 2016 : relation entre conditions de vie du cheval et risque chirurgical, relation entre douleur de la cavalière et type de soutien-gorge, position de la selle, type/serrage de la muserolle et inconfort/douleur pour le cheval, évaluation simple de la douleur en cas de colique

Lire la suite

À la Une

4ème Journée d’Information en Ethologie Equine le 18 mai 2017 à Saumur

Capture affiche pour blog

Cette journée est un rendez-vous régulier entre les équipes scientifiques travaillant sur le comportement et les éleveurs et utilisateurs de chevaux.

Le principal thème de la journée a été : le bien-être du cheval : l’évaluer et repenser les pratiques.
E. Dalla Costa a présenté les travaux de l’université de Milan sur l’évaluation du bien-être du cheval et de l’âne réalisés dans le cadre du programme européen AWIN (Animal Welfare Indicators). Les autres communications ont porté notamment sur des pratiques repensées en vue d’améliorer le bien-être (sevrage progressif, alimentation, pansage plus adapté aux réactions du cheval, travail d’un cheval difficile suivant les principes de l’apprentissage, ……). Lire la suite

À la Une

Equi-pâture : Portes ouvertes dans le Calvados, dans le Cher et en Haute-Vienne

DIF affiche PO equi pature 2017

Le programme Equi-pâture (2015-2017) vise à accélérer le transfert et la vulgarisation des données de la recherche scientifique en diffusant des références techniques et des outils de pilotage, et en développant sur le terrain le conseil adapté aux équins. Une meilleure valorisation des prairies et des pratiques de vermifugation plus raisonnées apparaissent comme des leviers pour optimiser les coûts de production et l’impact environnemental.

3 Journées portes ouvertes dans 3 structures pilotes sont organisées en mai 2017 !

L’objectif : aborder concrètement les pratiques efficientes pour mieux valoriser l’herbe dans l’alimentation du cheval et pratiquer une vermifugation raisonnée.

Venez visiter l’exploitation à 11h et 15h et participer aux ateliers pratiques :
– Valoriser l’herbe et les fourrages dans l’alimentation du cheval.
– Apprécier l’état corporel pour ajuster les apports alimentaires.
– Raisonner la vermifugation pour limiter les résistances.
– Evaluer le bien-être des chevaux selon des critères scientifiques.
– Optimiser les coûts alimentaires et de vermifugation.

Plus d’information sur : http://www.haras-nationaux.fr > Connaissances > Colloques et conférences