À la Une

Une maturation sociale et comportementale tardive ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Valenchon 2019 Photo les dannes
Copyright M. Valenchon

De nombreux chevaux de sport sont hébergés en boxes individuels dès lors qu’ils sont débourrés puis qu’ils entament leur carrière sportive aux alentours de 3 ans. Pourtant, de très nombreuses études scientifiques montrent qu’un mode d’hébergement en groupe et au pré est en meilleure adéquation avec leurs besoins biologiques et permet d’améliorer leur bien-être et leurs relations avec les humains. Pour Mathilde Valenchon et Odile Petit (INRA Nouzilly et université de Bristol), il manque des connaissances scientifiques sur le déroulement temporel de la maturation comportementale et sociale du jeune cheval destiné au travail. Pour cela, elles ont mené une étude longitudinale durant 3 ans sur 32 chevaux âgés de 4 à 6 ans dans un élevage où les animaux sont élevés exclusivement en groupe et au pré dès leur naissance, avec une alimentation à base d’herbage et de fourrage, et où le débourrage est tardif (à partir de 5 ans minimum). Lire la suite

Publicités
À la Une

La mise au paddock des chevaux de sport : faisabilité et impact sur le bien-être (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Hausberger 2019 photo paddock Saumur
Copyright M. Hausberger

La raison la plus souvent invoquée pour maintenir les chevaux de sport en box individuel de façon permanente est la peur des blessures et le manque de main d’oeuvre. Dans cette étude de M. Hausberger (Université de Rennes 1) réalisée à l’Ecole Nationale d’Equitation, il a été (1) examiné la faisabilité de la mise en paddock de chevaux de sport vivant jusqu’à présent en box et (2) comparé l’état de bien-être au box des chevaux sortis quotidiennement au paddock à celui de chevaux témoins non sortis. Lire la suite

À la Une

La production d’ébrouements pourrait-elle nous informer sur la façon dont les chevaux perçoivent le travail ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Photo MV poney plus qqun dessus pour ebrouements
Copyright M. Vidament

Pour Mathilde Stomp (Université de Rennes I), la question de la perception du travail par les animaux reste une question ouverte et il est parfois difficile de détecter si certains aspects pourraient être perçus plus positivement que d’autres. En effet, le travail pourrait avoir des conséquences aussi bien positives (amélioration du bien-être) que négatives (augmentation du stress) démontrées dans différentes espèces animales, en lien sans doute avec son type ou sa qualité. Et l’ébrouement, chez le cheval, a été récemment identifié comme un indicateur acoustique fiable d’émotions positives hors travail (Stomp 2018).

Lire la suite

À la Une

L’activité cérébrale peut-elle refléter l’état de bien-être du cheval ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Stomp 2019 EEG Photo CV blanc et casque
Copyright Stomp

Un cheval en état de bien-être tend à être calmement attentif à son environnement habituel. Dans l’étude présentée par Mathilde Stomp (Université de Rennes I), il a été supposé que l’état de bien-être pourrait influer sur le profil d’activité cérébrale des chevaux en situation calme. Or ce laboratoire dispose d’un casque d’enregistrement électroencéphalographique (EEG) adapté aux chevaux (cf photo ci-dessus). Lire la suite

À la Une

La diffusion de musique, un outil de gestion du stress au quotidien ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Eyrault 2019 Photo cheval et casque musique
Copyright Eyraud

La diffusion d’une même musique sur plusieurs jours atténue-t-elle ou potentialise-t-elle un possible effet apaisant ? Un effet apaisant de la musique a été mis en évidence dans d’autres circonstances par les mêmes auteurs (Camille Eyraud et Odile Petit, INRA Nouzilly, Sorbonne Université).  Pour déterminer l’impact de la musique sur l’état de stress des chevaux et étudier un possible phénomène d’habituation ou de sensibilisation vis à vis de la musique, il a été comparé 3 groupes de 12 chevaux qui ont été soumis une fois par jour pendant 10 jours à une situation de stress croissant, accompagnés soit par de la musique (du film Forest Gun) délivrée par des écouteurs, ou par un bruit rose (bruit artificiel) ou par aucune musique. Lire la suite

À la Une

Guide de bonnes pratiques pour l’élevage des ânes, notamment des ânesses en production laitière

DSC00888
Photo M. Vidament

Le lait d’ânesse est un produit intéressant pour les bébés souffrant d’allergies multiples et pour la production de cosmétiques. C’est pourquoi de nouvelles fermes de production laitière se créent un peu partout en Europe. Or peu d’information était jusqu’ici disponible sur la production durable du lait d’ânesse, incluant le bien-être animal, la production de lait et le traitement du lait.

Lire la suite

À la Une

Qu’est-ce que le bien-être des équidés ? Un petit guide à votre disposition.

Couverture pour blog

S’intéresser au bien-être de son cheval ou de son âne, c’est prendre l’habitude de l’observer dans son environnement habituel. C’est aussi s’interroger sur ce qu’on lui apporte pour satisfaire ses besoins.
D’une part, son comportement vous indique son ressenti. D’autre part, il existe des indicateurs liés à son alimentation ou son état de santé.

Pour comprendre ce qu’est le bien-être et repérer les indicateurs, un petit guide, préparé par l’Ifce en collaboration avec l’INRA et le Haras national suisse, est désormais à votre disposition.

https://www.ifce.fr/connaissances/limportance-du-bien-etre-des-equides

https://www.ifce.fr/wp-content/uploads/2019/05/DIR-DEP-BIEN-ETRE-Web.pdf

N’hésitez pas à le commander gratuitement en version papier en envoyant un mail à librairie@ifce.fr.
Ce dépliant sera également diffusé en partenariat avec Cheval Magazine aux abonnés, dans le numéro de juin.

À la Une

Comment travaillez-vous votre cheval? Participez à l’étude scientifique et gagnez 1 lot. Date limite d’envoi de votre vidéo repoussée au 30 avril.

L’objectif de cette étude est d’analyser les différentes méthodes utilisées en pratique pour travailler les chevaux. Les participants volontaires réalisent une petite vidéo d’une séance de travail avec leur cheval, puis répondent à un questionnaire en ligne, ceci avant le 30 avril 2019.

Cette étude a pour objectif d’améliorer les connaissances autour du comportement du cheval afin d’optimiser son bien être, d’améliorer les méthodes d’apprentissage, de réduire les risques liés à la pratique de l’équitation et de partager ces connaissances avec les cavaliers.

Ce travail est coordonné par l’équipe de recherche « Cognition, Ethologie, Bien-être » du centre INRA Val de Loire à Nouzilly, l’équipe est rattachée à l’IFCE, au CNRS et à l’Université de Tours et réalisé en collaboration avec Hélène Roche, éthologiste indépendante. Les données seront analysées de façon totalement anonyme.

L’équipe remercie celles et ceux qui ont déjà envoyé leurs vidéos.

Un tirage au sort sera organisé entre tous les participants pour gagner les lots suivants  :

  • ​1 bon d’achat de 250€ PADD
  • 7 bons d’achat de 50€ PADD
  • des livres techniques IFCE
  • des entrées aux Journées Sciences et Innovations Equines de l’IFCE (23 et 24 Mai 2019 à Saumur).

Vous souhaitez participer? CLIQUEZ ICI. Lire la suite

À la Une

Entraîne-t-on les chevaux plus souvent que nécessaire, lors de l’apprentissage d’un nouvel exercice?

tete basse en filet (47)
Copyright A. Laurioux

Il est préférable, en général, que les sessions d’apprentissage soient entrecoupées de temps de repos plutôt que regroupées. Mais il y a peu de données sur l’intervalle optimal entre deux séances d’apprentissage d’un nouvel exercice chez le cheval.

Lors du dernier congrès de l’ISES de Rome 2018 (International Society for Equitation Science), J. Schomber, A. McLean et U. Konig von Borstel (Allemagne, Australie) ont fait une communication sur ce sujet. Sur une période de 28 jours, ils ont appris 3 exercices à des chevaux suivant 2 rythmes : soit tous les jours, soit tous les 3 jours  (2 groupes de 19-20 chevaux* de 2 à 24 ans). Lire la suite

À la Une

Comment travaillez vous votre cheval? Participez à l’étude scientifique!

L’objectif de cette étude est d’analyser les différentes méthodes utilisées en pratique pour travailler les chevaux. Les participants volontaires réalisent une petite vidéo d’une séance de travail avec leur cheval, puis répondent à un questionnaire en ligne, ceci avant le 15 avril 2019.

Cette étude a pour objectif d’améliorer les connaissances autour du comportement du cheval afin d’optimiser son bien être, d’améliorer les méthodes d’apprentissage, de réduire les risques liés à la pratique de l’équitation et de partager ces connaissances avec les cavaliers.

Ce travail est coordonné par l’équipe de recherche « Cognition, Ethologie, Bien-être » du centre INRA Val de Loire à Nouzilly, l’équipe est rattachée à l’IFCE, au CNRS et à l’Université de Tours et réalisé en collaboration avec Hélène Roche, éthologiste indépendante. Les données seront analysées de façon totalement anonyme.

Vous souhaitez participer? CLIQUEZ ICI.

ACCROCHE etude apprentissage