Méthodes d’évaluation de la douleur chez les équidés

 

dsc00496
Ce cheval dort-il tout simplement ou montre-t-il des signes de douleur?  Photo copyright IFCE

La douleur est une notion subjective et difficilement quantifiable. Pourtant, la non reconnaissance de la douleur chez les animaux serait fréquente. Il est donc nécessaire d’améliorer la reconnaissance des signes de douleur pour améliorer le bien-être animal.
Une série d’articles et de présentations provenant de l’école vétérinaire de Nantes et de l’université vétérinaire d’Utrecht (Hollande) présentent l’intérêt des grilles composites de l’évaluation de la douleur chez le cheval (mélange de critères physiologiques et comportementaux). Dans un premier article illustré (janvier 2016), Stéphanie Delattre et Gwenola Touzot-Jourde définissent la douleur et expliquent quels sont les éléments physiologiques et comportementaux permettant son évaluation, notamment en cas de douleur orthopédique ou de douleur abdominale. L’identification et la quantification de la douleur chez le cheval passe par un apprentissage des signes par l’opérateur. Souvent, les personnes les plus proches des chevaux ne se rendent pas compte qu’un cheval éprouve de la douleur par manque de connaissance et d’expérience.

Dans l’article de la Journée de la Recherche Equine (mars 2016), G. Touzot-Jourde explique ces notions plus en détail et affiche le détail de plusieurs grilles permettant le calcul de différents scores.

Sur des chevaux ayant des affections douloureuses (coliques,…..) et des chevaux témoins en séjour à l’université d’Utrecht, M. Van Dierendonck (Hollande) a présenté au congrès ISES 2016 à Saumur la construction, la validation et la faisabilité de 2 systèmes de score de la douleur abdominale pour les chevaux (EQUUS-COMPASS (Equine Utrecht University Scale-COMposite Pain Assessment) (score composite de l’évaluation de la douleur) et EQUUS-FAP (Facial Assessment of Pain) (évaluation faciale de la douleur) (Van Loon 2015). Ces 2 scores permettent d’objectiver le niveau de douleur chez le cheval (en 5 min pour COMPASS et en 1 min pour FAP) et de suivre son évolution.
Le COMPASS comprend : 4 critères physiologiques (fréquences cardiaque et respiratoire, température, borborygmes), 10 critères comportementaux (posture, se coucher/se rouler, transpirer, fouailler de la queue, se taper l’abdomen, mouvements de la tête, gratter, plaintes) et 2 comportements en interactions avec l’homme (allure générale/réaction vis-à-vis de l’observateur, réaction à la palpation si douleur). Le FAP comprend une notation sur : les mouvements de la tête, les paupières, l’attention sur l’environnement, les naseaux, les coins de la bouche, les muscles de l’encolure, la présence de baillements/flehmens, la présence de grincements de dents/gémissements et la réaction des oreilles. Ces 2 scores sont des instruments utiles pour les vétérinaires ou les propriétaires/utilisateurs.

Delattre S. Touzot-Jourde G. Méthodes d’évaluation de la douleur.  revue Equ’idée, janvier 2016, article 2
http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee/document/telechargement/methodes-devaluation-de-la-douleur-chez-les-equides-1.html

Touzot-Jourde G . La douleur chez les équidés: identification et quantification, place dans l’évaluation du bien-être. Journée de la recherche équine, Paris, mars 2016, p 79 à 86.
Demander cet article en libre accès à équi’doc : http://www.ifce.fr/haras-nationaux/connaissances/fonds-documentaire/fonds-scientifique-et-technique/

van Loon J.P.A.M, MC. van Dierendonck. Monitoring acute equine visceral pain with the Equine Utrecht University Scale for Composite Pain Assessment (EQUUS-COMPASS) and the Equine Utrecht University Scale for Facial Assessment of Pain (EQUUS-FAP): A scale-construction study. Vet J. 2015 Dec;206(3):356-64.
doi: 10.1016/j.tvjl.2015.08.023. Epub 2015 Aug 2.
Cette publication comprend les grilles détaillées et la notation de ces 2 systèmes. Une traduction française est en cours.

van Dierendonck M. and T. van Loon. Mesurer la douleur (aigue) chez le cheval : validation de deux échelles composites de la douleur pour l’expression de la douleur en général et pour les expressions faciales de la douleur.  Compte-rendu ISES, Saumur, juin 2016. Oral 23 – page 56
http://www.ifce.fr/harasnationaux/connaissances/colloques-et-conferences/congres-ises/ 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s