Tour d’horizon des connaissances sur les stéréotypies chez le cheval

Suite à une question d’internaute qui présentait le cas d’un cheval tiquant à l’appui pendant qu’il mangeait sa ration de concentrés, nous vous proposons une série de 5 articles sur les stéréotypies.

tic (2)
® A Laurioux Ifce

Article 1/5

Quelques définitions

Les stéréotypies peuvent être définies comme des séquences de mouvements répétitifs et relativement invariants sans but ni fonction évidente (1, 2, 3). Certains auteurs précisent cette définition en appelant « comportements stéréotypiques », les séquences bien connues chez le cheval et « comportements anormaux répétitifs », les séquences moins décrites ou reconnues (1, 4). Les auteurs distinguent également les stéréotypies orales, qui impliquent la bouche et les stéréotypies motrices, qui impliquent le système locomoteur.

Ainsi, parmi les comportements stéréotypiques on trouve (5,6):

– le tic à l’appui : le cheval saisit un objet fixe avec ses incisives, se recule, contracte les muscles de l’encolure et fait passer de l’air dans son œsophage avec un bruit caractéristique, qui ressemble un peu à un grognement. Contrairement à ce qui était cru initialement, pendant cette séquence le cheval n’avale pas d’air, l’air reste au niveau des voies supérieures et n’atteint pas l’estomac (7),

– le tic à l’air qui est une variante du tic à l’appui mais sans appui,

– le tic de l’ours : le cheval effectue un balancement latéral rythmique de la tête, de l’encolure et de l’avant-main, et parfois de l’arrière-main,

– le tic ambulatoire : le cheval tourne sans arrêt en rond ou selon un tracé toujours identique dans son box ,

– le hochement de tête ou encensement : le cheval effectue un mouvement de tête et d’encolure de haut en bas,

– le fait de taper dans la porte avec un antérieur.

Et parmi les comportements répétitifs anormaux :

– le léchage compulsif et répétitif des mêmes objets de l’environnement,

– le fait de taper compulsivement dans un objet,

– les mouvements de tête répétés autres que ceux cités ci-dessus,

les menaces sans but : le cheval exprime des séquences de menaces (taper, mordre) seul dans son box,

– la bouche ouverte : le cheval garde la bouche ouverte avec des mouvements latéraux de la tête,

– le frottement des dents sur le haut de la porte du box,

– le claquement des lèvres,

– les mouvements de langue dans et hors de la bouche.

Il faut distinguer les stéréotypies des comportements redirigés, qui s’expriment en cas de frustration, mais ne présentent pas les caractères des stéréotypies (répétitifs, invariants…). Ainsi certains chevaux arrachent des morceaux de bois de leur box et les ingèrent. Toutefois, ces comportements sont susceptibles de précéder le développement d’une stéréotypie orale telle que le tic a l’appui (8).

Quelle est la prévalence des stéréotypies ?

De nombreuses enquêtes portant sur un ensemble de races et de chevaux utilisés dans des conditions diverses rapportent une prévalence (nombre de cas dans une population donnée et à un moment donné, par rapport à la population totale) de 1 à 12 % (9, 10, 11). Elle parait plus élevée chez les pur-sang avec des valeurs pouvant aller jusqu’à 16 % (5,9,11, 12, 13), sans que l’on sache s’il s’agit d’un effet génétique ou environnemental. Dans certaines écuries, des taux allant jusqu’à 65 % ont pu être observés (14). Ces variations peuvent être dues aux populations elles-mêmes, mais également au fait que les mêmes stéréotypies ne sont pas toutes rapportées dans les différentes études (parfois uniquement les tics oraux, de l’ours ou déambulatoire sont reconnus). De plus, les taux sont différents selon que les données sont issues d’études scientifiques ou d’enquêtes auprès des détenteurs. Ainsi dans une étude sur 373 chevaux d’écoles d’équitation, le pourcentage de chevaux présentant des stéréotypies ou des comportement répétitifs anormaux était de 37 %, alors que leurs détenteurs n’en avaient détecté que 5 % (6).

Par contre peu de cas sont rapportés chez les ânes et mules (15). Il est possible que cela soit associé au fait qu’ils reçoivent peu de concentrés et sont souvent gérés différemment des chevaux.

Dans les prochains articles, …

nous aborderons les causes, les mécanismes, les conséquences des stéréotypies sur la santé ou l’apprentissage et tenterons de répondre à la question : peut on prévenir, empêcher ou « guérir » les stéréotypies ?

Références bibliographiques

1. Mason, G.J. 1991. Stereotypies: a critical review. Animal Behaviour 41, 1015-1037.

2. Cooper J.J. et Mason G.J. 1998. The identification of abnormal behaviour and behavioural problems in stabled horses and their relationship to horse welfare: a comparative review. Equine Veterinary Journal Supplement 27,5-9.

3. Cooper, J.J., Albentosa M.J. 2005. Behavioural adaptation in the domestic horse: potential role of apparently abnormal responses including stereotypic behaviour. Livestock Production Science 92, 177–182.

4.Mills,D.S2005.“Repetitivemovementproblemsinthehorse,”inTheDomesticHorse,theOrigins,DevelopmentandManagementofitsBehaviour, eds D.S.MillsandS.M.McDonnell(Cambridge:UniversityPress), 212–227.

5. McGreevy P.D., Cripps P.J., French N.P., Green L.E. et Nicol J. 1995. Management factors associated with stereotypic and redirected behaviour in the Thoroughbred horse. Equine Veterinary Journal 2, 86-91.

6. Lesimple C. et Hausberger M. 2014. How accurate are we at assessing others’well-being?The example of welfare assessment in horses . Frontiers in psychology 5, 21, 1-6.

7. Mcgreevy P.D., French N.P., Nicol C.J. 1995. The prevalence of abnormal behaviours in dressage, eventing and endurance horses in relation to stabling. Veterinary Record 137, 36-37.

8. Krzak W.E., Gonyou H.W. et Lawrence L.M. 1991. Wood chewing by stabled horses, diurnal pattern and effects of exercise. Journal of Animal Science 69, 1053-1058.

9. Luescher U.A., McKeown, D.B. et Dean H. 1998. A cross-sectional study on compulsive behavior (stable vices) in horses. Equine Veterinary Journal Supplement 27, 14-18.

10. Mcgreevy P.D., French N.P., Nicol C.J., 1995. The prevalence of abnormal behaviours in dressage, eventing and endurance horses in relation to stabling. Veterinary Record 137, 36-37.

11. Albright J.D., Mohammed H.O., Heleski C.R., Wickens C.L. et Houpt K.A. 2009. Crib-biting in US horses: breed predispositions and owner perceptions of aetiology. Equine Veterinary Journal 41, 455-458.

12. Vecchiotti G.G. et Galanti R. 1986. Evidence of heredity of cribbing, weaving and stall-walking in Thoroughbred horses. Livestock Production Science 1,91-95.

13. Mills D.S., Alston R.D., Rogers V., Longford N.T. 2002. Factors associated with the prevalence of stereotypic behaviour amongst Thoroughbred horses passing through auctioneer sales. Applied Animal Behaviour Science 78, 115–124.

14. Fureix C., Benhajali H., Henry S., Bruchet A., Prunier A., Ezzaoui M., Coste C., Hausberger M., Palme R. and Jego P. 2013. Plasma cortisol and faecal cortisol metabolites concentrations in stereotypic and non-stereotypic horses: do stereotypic horses cope better with poor environmental conditions? BMC Veterinary Research 9, 3. http://www.biomedcentral.com/1746-6148/9/3.

15. Wickens C.L. et Heleski C.R. 2010. Crib-biting behavior in horses: a review. Applied Animal Behavior Science 128,1-9.

 

Publicités

2 réflexions sur “Tour d’horizon des connaissances sur les stéréotypies chez le cheval

  1. à propos des ânes, j’en ai trois qui sont confinés dans un petit coral pendant l’hiver, et s’ennuient. Ils trouvent dérivation 1) en mangeant, 2) en s’amusant avec une grosse chambre à air de remorque. Ils se la disputent, se courent après, se l’arrachent, tirent chacun de son côté, c’est très drôle, et ils se disputent le match au moins une fois par jour. Après ils sont détendus et contents.;;;;Ce sont des ânes qui travaillent l’été avec les enfants, mais l’hiver ici, c’est trop froid.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s