La relaxation grâce aux vocalisations : l’exemple de l’étalon

hennissement
® Lando

Les hennissements permettraient une auto-régulation des émotions après une excitation importante

C’est l’hypothèse proposée par l’équipe d’Alban Lemasson  (Université de Rennes 1, Institut universitaire de France, CNRS).

Les hennissements sont connus comme faisant partie des vocalisations utilisées par le cheval pour communiquer avec ses congénères.  Il a été démontré, dans plusieurs espèces de mammifères, que des conditions stressantes sont associées à  des vocalisations et à une augmentation du rythme cardiaque et des hormones du stress. Chez l’homme, le rire et les pleurs apparaissent quand l’excitation augmente, et permettent une certaine relaxation.

Les chercheurs ont mesuré la fréquence cardiaque de 15 étalons tenus en main, avant et pendant la présentation d’une jument pendant 10 minutes, à 15 mètres de distance, sans qu’ils puissent entrer en contact avec elle. En moyenne, les étalons ont mis 3 minutes à hennir, puis ont henni toutes les minutes environ. Leur fréquence cardiaque a été doublée à l’apparition de la jument, puis a baissé dès que l’étalon a henni. Les auteurs concluent que , comme chez l’homme, les vocalisations pourraient permettre une auto-régulation des émotions. Ces résultats ouvrent le champ à de nouvelles études : quelle est la relation entre le type d’émotions et la variabilité du rythme cardiaque? Les émotions ont-elles un effet sur le rythme cardiaque, de la même façon, selon qu’elles sont positives ou négatives?

Source : Lemasson A, Remeuf K, Hausberger M. Tenseness relaxed by vocalizing, illustrated by horses (Equus caballus) whinnying. J Comp Psychol. 2015 Aug;129(3):311-5. doi: 10.1037/a0039032. Epub 2015 Apr 27.

Publicités