Quels sont les comportements qui permettent de mesurer les liens sociaux?

La proximité entre les chevaux n'est pas le meilleur critère pour mesurer les liens sociaux Photo Christine Briant Ifce
La proximité entre les chevaux n’est pas le meilleur critère pour mesurer les liens sociaux
Photo Christine Briant Ifce

C’est le thème de la présentation effectuée par Riccarda Wolter (Allemagne, universités de Regensburg et de Nurtingen) au congrès 2015 de la Société Internationale de la Science Equine (IESM).

Alors que le grooming ou toilettage mutuel est utilisé pour mesurer les liens sociaux dans de nombreuses espèces, ce comportement est assez rare chez le cheval, et les chercheurs utilisent à la place la proximité ou plus proche voisin. Mais, alors que le grooming est une initiative de 2 partenaires, la proximité entre 2 chevaux peut n’être déterminée que par un des 2.

Ricarda Wolter a ainsi comparé 3 comportements dans 11 populations de chevaux de Przewalski et de chevaux féraux: le grooming, la proximité et l’approche amicale (= approche sans réaction agressive, ni départ d’un des deux chevaux, qui est un critère simple sans ambiguité).

Résultats:

La corrélation a été faible entre les fréquences de grooming et de proximité, mais le grooming n’est pas un comportement très fréquent et il existe des individus plus ou moins initiateurs de grooming.

Par contre, la corrélation a été plus élevée entre les fréquences de grooming et d’approche amicale.

L’auteur propose donc de mesurer ces 2 derniers comportements quand on recherche à mesurer un lien social.

Source : International Equine Science Meeting, Mai 2015, Nurtingen, Allemagne

http://references.equine-behaviour.de/files/IESM_2015_proceedings.pdf

Publicités