L’utilisation de la martingale ménage la bouche des chevaux

martingale
© A Laurioux Ifce

Lors de la 11ème conférence internationale de l’ISES (International Society for Equitation Science = Société Internationale pour la Science de l’Equitation), qui s’est tenue au Canada en août 2015,  l’équipe de recherche de H. Randle (Duchy College, UK) a étudié les effets de la martingale, habituellement utilisée pour contrôler la position de la tête des chevaux, sur la tension des rênes.

Six chevaux et 6 cavaliers débutants ont été testés sur un cercle de 20 m au pas et au trot sur le plat et aux deux mains, soit sans enrênement, soit avec une martingale à anneaux, soit avec une martingale irlandaise. Les auteurs ont constaté que l’utilisation des deux types de martingales diminuait la tension sur les rênes (2,85 Newtons sans martingale, 2,45 Newtons avec la martingale à anneaux, 2,36 Newtons avec la martingale irlandaise, 1Newton correspond à la force créée par l’application d’un poids de 100 g.). Bien qu’effectuée sur un faible nombre de chevaux, les auteurs concluent que cette étude montre l’intérêt potentiel de ce dispositif sur le bien-être du cheval monté.

Pour accéder au résumé des conférences dans la revue Equ’idée (en français)

http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee.html?utm_source=a1c&utm_medium=newsletter&utm_campaign=sept15

Pour accéder au résumé des conférences  de l’ISES (en anglais p 25):

http://www.equitationscience.com/proceedings

Publicités