À la Une

La production d’ébrouements pourrait-elle nous informer sur la façon dont les chevaux perçoivent le travail ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Photo MV poney plus qqun dessus pour ebrouements
Copyright M. Vidament

Pour Mathilde Stomp (Université de Rennes I), la question de la perception du travail par les animaux reste une question ouverte et il est parfois difficile de détecter si certains aspects pourraient être perçus plus positivement que d’autres. En effet, le travail pourrait avoir des conséquences aussi bien positives (amélioration du bien-être) que négatives (augmentation du stress) démontrées dans différentes espèces animales, en lien sans doute avec son type ou sa qualité. Et l’ébrouement, chez le cheval, a été récemment identifié comme un indicateur acoustique fiable d’émotions positives hors travail (Stomp 2018).

Lire la suite

Publicités
À la Une

L’activité cérébrale peut-elle refléter l’état de bien-être du cheval ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Stomp 2019 EEG Photo CV blanc et casque
Copyright Stomp

Un cheval en état de bien-être tend à être calmement attentif à son environnement habituel. Dans l’étude présentée par Mathilde Stomp (Université de Rennes I), il a été supposé que l’état de bien-être pourrait influer sur le profil d’activité cérébrale des chevaux en situation calme. Or ce laboratoire dispose d’un casque d’enregistrement électroencéphalographique (EEG) adapté aux chevaux (cf photo ci-dessus). Lire la suite

À la Une

La diffusion de musique, un outil de gestion du stress au quotidien ? (Journées Sciences et Innovations Equines 2019)

Eyrault 2019 Photo cheval et casque musique
Copyright Eyraud

La diffusion d’une même musique sur plusieurs jours atténue-t-elle ou potentialise-t-elle un possible effet apaisant ? Un effet apaisant de la musique a été mis en évidence dans d’autres circonstances par les mêmes auteurs (Camille Eyraud et Odile Petit, INRA Nouzilly, Sorbonne Université).  Pour déterminer l’impact de la musique sur l’état de stress des chevaux et étudier un possible phénomène d’habituation ou de sensibilisation vis à vis de la musique, il a été comparé 3 groupes de 12 chevaux qui ont été soumis une fois par jour pendant 10 jours à une situation de stress croissant, accompagnés soit par de la musique (du film Forest Gun) délivrée par des écouteurs, ou par un bruit rose (bruit artificiel) ou par aucune musique. Lire la suite

À la Une

Guide de bonnes pratiques pour l’élevage des ânes, notamment des ânesses en production laitière

DSC00888
Photo M. Vidament

Le lait d’ânesse est un produit intéressant pour les bébés souffrant d’allergies multiples et pour la production de cosmétiques. C’est pourquoi de nouvelles fermes de production laitière se créent un peu partout en Europe. Or peu d’information était jusqu’ici disponible sur la production durable du lait d’ânesse, incluant le bien-être animal, la production de lait et le traitement du lait.

Lire la suite

À la Une

Qu’est-ce que le bien-être des équidés ? Un petit guide à votre disposition.

Couverture pour blog

S’intéresser au bien-être de son cheval ou de son âne, c’est prendre l’habitude de l’observer dans son environnement habituel. C’est aussi s’interroger sur ce qu’on lui apporte pour satisfaire ses besoins.
D’une part, son comportement vous indique son ressenti. D’autre part, il existe des indicateurs liés à son alimentation ou son état de santé.

Pour comprendre ce qu’est le bien-être et repérer les indicateurs, un petit guide, préparé par l’Ifce en collaboration avec l’INRA et le Haras national suisse, est désormais à votre disposition.

https://www.ifce.fr/connaissances/limportance-du-bien-etre-des-equides

https://www.ifce.fr/wp-content/uploads/2019/05/DIR-DEP-BIEN-ETRE-Web.pdf

N’hésitez pas à le commander gratuitement en version papier en envoyant un mail à librairie@ifce.fr.
Ce dépliant sera également diffusé en partenariat avec Cheval Magazine aux abonnés, dans le numéro de juin.

À la Une

Comment travaillez-vous votre cheval? Participez à l’étude scientifique et gagnez 1 lot. Date limite d’envoi de votre vidéo repoussée au 30 avril.

L’objectif de cette étude est d’analyser les différentes méthodes utilisées en pratique pour travailler les chevaux. Les participants volontaires réalisent une petite vidéo d’une séance de travail avec leur cheval, puis répondent à un questionnaire en ligne, ceci avant le 30 avril 2019.

Cette étude a pour objectif d’améliorer les connaissances autour du comportement du cheval afin d’optimiser son bien être, d’améliorer les méthodes d’apprentissage, de réduire les risques liés à la pratique de l’équitation et de partager ces connaissances avec les cavaliers.

Ce travail est coordonné par l’équipe de recherche « Cognition, Ethologie, Bien-être » du centre INRA Val de Loire à Nouzilly, l’équipe est rattachée à l’IFCE, au CNRS et à l’Université de Tours et réalisé en collaboration avec Hélène Roche, éthologiste indépendante. Les données seront analysées de façon totalement anonyme.

L’équipe remercie celles et ceux qui ont déjà envoyé leurs vidéos.

Un tirage au sort sera organisé entre tous les participants pour gagner les lots suivants  :

  • ​1 bon d’achat de 250€ PADD
  • 7 bons d’achat de 50€ PADD
  • des livres techniques IFCE
  • des entrées aux Journées Sciences et Innovations Equines de l’IFCE (23 et 24 Mai 2019 à Saumur).

Vous souhaitez participer? CLIQUEZ ICI. Lire la suite

À la Une

Entraîne-t-on les chevaux plus souvent que nécessaire, lors de l’apprentissage d’un nouvel exercice?

tete basse en filet (47)
Copyright A. Laurioux

Il est préférable, en général, que les sessions d’apprentissage soient entrecoupées de temps de repos plutôt que regroupées. Mais il y a peu de données sur l’intervalle optimal entre deux séances d’apprentissage d’un nouvel exercice chez le cheval.

Lors du dernier congrès de l’ISES de Rome 2018 (International Society for Equitation Science), J. Schomber, A. McLean et U. Konig von Borstel (Allemagne, Australie) ont fait une communication sur ce sujet. Sur une période de 28 jours, ils ont appris 3 exercices à des chevaux suivant 2 rythmes : soit tous les jours, soit tous les 3 jours  (2 groupes de 19-20 chevaux* de 2 à 24 ans). Lire la suite

À la Une

Comment travaillez vous votre cheval? Participez à l’étude scientifique!

L’objectif de cette étude est d’analyser les différentes méthodes utilisées en pratique pour travailler les chevaux. Les participants volontaires réalisent une petite vidéo d’une séance de travail avec leur cheval, puis répondent à un questionnaire en ligne, ceci avant le 15 avril 2019.

Cette étude a pour objectif d’améliorer les connaissances autour du comportement du cheval afin d’optimiser son bien être, d’améliorer les méthodes d’apprentissage, de réduire les risques liés à la pratique de l’équitation et de partager ces connaissances avec les cavaliers.

Ce travail est coordonné par l’équipe de recherche « Cognition, Ethologie, Bien-être » du centre INRA Val de Loire à Nouzilly, l’équipe est rattachée à l’IFCE, au CNRS et à l’Université de Tours et réalisé en collaboration avec Hélène Roche, éthologiste indépendante. Les données seront analysées de façon totalement anonyme.

Vous souhaitez participer? CLIQUEZ ICI.

ACCROCHE etude apprentissage

À la Une

Cheval, Agriculture et Société, une rencontre INRA – IFCE au salon de l’agriculture le 27 février 2019

19 SIA Présentation1

Depuis plus de 50 ans, l’INRA et l’IFCE ont permis à la filière équine de bénéficier d’une recherche de qualité et tournée vers l’apport de solutions aux questionnements du terrain. Cette rencontre « Cheval, agriculture et Société » illustrera par quatre présentations la pertinence du binôme « organisme de recherche – institut technique agricole » autant pour améliorer et accélérer l’impact du transfert des résultats de la recherche qu’en retour, faire émerger des questionnements originaux pour une recherche finalisée. Lire la suite

À la Une

Les EquiEtudes : 16 mars 2019 au Domaine de Chantilly

Au sein des plus belles écuries princières d’Europe, qui abritent le musée du Cheval, le Domaine de Chantilly vous convie au salon Les ÉquiÉtudes, un événement destiné à tous les passionnés, amateurs et professionnels de la filière équestre, du Club au Grand Prix. Conférences, rencontres avec des experts et scientifiques, démonstrations équestres, exercices à faire chez soi.

Equietudes

Chercheurs, éthologues, praticiens débattront autour du thème choisi pour la journée « Monter en conscience : l’impact du cavalier sur le cheval »

Pour accéder à toutes les informations relatives à cette journée : horaires, programme des conférences, liste des exposants,

cliquez ICI

À la Une

Journées sciences et innovations équines de mai 2019

J Sciences Equine Innovation 2019

Les Journées sciences & innovations équines vous proposent un rendez-vous unique pour découvrir, échanger et débattre autour des dernières nouveautés scientifiques et techniques de la filière équine. Offrant la plus grande concentration de chercheurs et experts de la filière équine, ces journée sont ouvertes à tous : professionnels, chercheurs, étudiants, journalistes, passionnées, etc. Ces journées regroupent les journées d’information élevage, éthologie et recherche équine.

Pour l’année 2019, un focus particulier sera fait sur les sciences humaines et sociales avec un thème : « cheval, territoire et société » mais d’autres sujets seront abordés.

Au programme : conférences, débats, tables rondes, posters et ateliers pratiques seront proposés sur diverses thématiques autour du cheval (élevage, utilisation, équitation, comportement, santé, sciences sociales, économie, etc.)

https://www.ifce.fr/ifce/connaissances/colloques-et-conferences/journees-sciences-innovations-equines/

À la Une

Mettre une couverture ou pas ?

DSC02911 CV Neige Couverture ou non
Copyright M. Vidament

Certains propriétaires de chevaux mettent des couvertures sur leurs chevaux toute l’année. Pourtant, de nouvelles études suggèrent que certaines couvertures peuvent leur tenir trop chaud, dans certaines conditions.

C’est devenu une habitude (et même une mode) de mettre des couvertures à certains chevaux domestiques toute l’année : couverture anti-insectes, couverture d’écurie, couverture tous temps, polaire, sous-couverture……. Et 20% des propriétaires particuliers en Suède et Norvège possèdent 6 à 10 couvertures par cheval !! (enquête Hartmann 2017). Les couvertures peuvent être utiles pour protéger les chevaux contre les piqûres d’insectes et quand le temps est très mauvais mais, jusqu’à présent, il y a eu très peu d’études sur les effets des couvertures sur les chevaux et aucune sur l’effet des différents types de couvertures sur la température corporelle des chevaux.

Lire la suite

À la Une

Des lectures pour la fin de l’année

Note prospective

La dernière note prospective de la filière cheval publiée par l’Ifce vient de paraître. Elle y aborde des sujets importants en relation avec le bien-être des chevaux.

Ainsi elle présente l’ouvrage « La conscience des animaux » paru aux éditions Quae, réflexion scientifique collective issue des plus récentes recherches sur le sujet. La prise en compte de ces connaissances dans nos relations avec les chevaux ne peut que contribuer à améliorer les bonnes pratiques. La note présente également les dernières parutions, codes, réglementations, ou guides de bonnes pratiques, publiés en France en Europe ou par la plate-forme de l’union européenne, sur le bien-être animal.

Pour accéder à la note prospective : note_prospective_n4_decembre2018

 

 

À la Une

Sur Arte: quand les animaux communiquent avec les hommes (Paroles d’animaux – 2/2)

Photo dauphin pixabay
Copyright Pixabay

Découvrez les facultés des perroquets, des chiens, des dauphins pour communiquer entre eux et avec l’homme grâce aux travaux de S. Jeannin (Université de Nanterre, France (chiens)), de L. Huber (Vienne (chiens)), de T. Fitch (Vienne), de I. Pepperberg (USA, perroquet), de J. Kassevitch (USA, dauphins) et de D. Reiss (USA, dauphins). Lire la suite

À la Une

Sur Arte : quand les animaux parlent aux animaux (1/2)

Photo elephant Pixabay
Photo Pixabay

Vocalisations des femelles éléphant, signatures sifflées des dauphins, dialectes des diamants mandarins, sérénades chez les chauves-souris, chants pareils à celui des oiseaux pour les souris: les animaux, en vraies pipelettes, communiquent en permanence. Que se racontent-ils ? Le langage animal est en tout cas bien plus complexe qu’on ne l’a cru longtemps. Vous découvrirez dans ce documentaire, entre autres, les travaux des universités de Rennes, de Paris 13 et de la Sorbonne. Mais aussi beaucoup d’autres études sur le langage et la communication joliment illustrées.

Lire la suite

À la Une

Les principes de travail du cheval revisités par l’ISES en 2018

DSC04418
Photo M. Vidament

Le congrès de l’ISES (International Society for Equitation Science) de Rome 2018 a débuté avec la présentation des principes de travail du cheval.
Le bien-être de l’homme et du cheval dépend des conditions de vie et des méthodes de travail qui doivent respecter les principes suivants :
Optimiser la sécurité des hommes et des chevaux
• Reconnaitre que les chevaux présentent un risque important compte tenu de leur
morphologie et leur puissance
• Eviter de provoquer des comportements de défense
• Travailler dans un environnement sécurisé, utiliser des équipements sécurisés
• Proscrire les méthodes ou équipements provoquant douleur, détresse ou blessure du
cheval
Respecter la nature des chevaux
• Assurer les besoins en matière de bien-être : alimentation fibreuse en continu, liberté
de mouvements, contacts sociaux etc.
• Eviter les pratiques de gestion agressives telles que couper les vibrisses etc.
• Eviter d’assumer un rôle de dominant dans les interactions homme/cheval
• Reconnaitre les signes de douleur
• Respecter la nature sociale des chevaux (grégarité, contact tactile avec des
congénères…)
• Eviter les mouvements qui peuvent être perçus comme une menace (mouvements
saccadés, précipités…)
Respecter les capacités cognitives et sensorielles des chevaux
• Eviter de surestimer les capacités cognitives du cheval (par exemple « il sait qu’il a mal
fait »)
• Eviter de sous-estimer les capacités cognitives du cheval (par exemple « ce n’est qu’un
cheval »)
• Reconnaitre que les chevaux ont une perception sensorielle différente des humains
• Eviter les longues séances d’entrainement
• Eviter de supposer que le cheval pense comme les humains

Lire la suite

À la Une

Les leaders charismatiques existent-ils chez le cheval domestique ? (Journée Ethologie équine 2018)

Valenchon Petit 2018 photo
Copyright M. Valenchon

Lors des déplacements collectifs d’un groupe social, la coordination, essentielle, passe par une prise de décision collective. Lors de ces prises de décision par consensus, certains individus possèdent plus d’influence et sont identifiés comme les leaders du groupe. Des études antérieures ont montré que certains facteurs individuels (centralité c’est-à-dire le fait d’être en contact social avec beaucoup d’individus du groupe, dominance, audace de l’initiateur, information qu’il possède) ou du groupe (type d’activité, orientation, dispersion) permettent de comprendre les facteurs modulant l’initiation du déplacement. Odile Petit, Caroline Gérard et Mathilde Valenchon (CNRS Strasbourg) se sont alors demandées comment expliquer le succès d’un individu non pas à initier un déplacement mais à être suivi. Lire la suite

À la Une

Mâchouillements et léchages : soumission ou stress?

Lors du dernier congrès de l’ISES (International Society for Equitation Science), qui a eu lieu à Rome en septembre dernier, Margrete Lie, chercheur à l’Université norvégienne des sciences de la vie, a présenté ses derniers travaux réalisés en collaboration avec Ruth Newberry.

Les comportements de mâchouillement et de léchage, observés sur les chevaux à l’entraînement, sont souvent interprétés comme un signe de soumission ou comme une indication que le cheval apprend.  Or, les résultats de l’étude suggèrent que ce comportement, qui est aussi observé dans les conditions naturelles, se manifesterait après une situation stressante.

horse-2100436_1920

Copyright Pixabay

Lire la suite

À la Une

Retour sur la journée avec Andrew McLean au Haras de Hus

A l’occasion de son séjour en Europe, Andrew McLean est venu présenter les principes d’éducation et d’entrainement du cheval au Haras de Hus, vendredi 27 septembre dernier. Scientifique internationalement reconnu, mais également entraineur, coach et conseiller des fédérations sportives, Andrew McLean met en pratique les connaissances scientifiques sur le comportement des chevaux et leurs capacités d’apprentissage, dans la pratique de l’équitation, pour une meilleure performance, dans un contexte de bien-être amélioré, avec un renforcement de la sécurité cavalier/cheval.

IMG_20180927_163910.jpg

                         Copyright C Briant Ifce

Lire la suite

À la Une

Participez à l’enquête nationale pour orienter la recherche équine de demain (avant le 15 octobre 2018)

A la demande du conseil scientifique de la filière équine, une enquête nationale a été lancée afin de recueillir les thèmes de recherche prioritaires pour les acteurs de la filière. Ces thèmes serviront à orienter les travaux des équipes de recherche afin de répondre au mieux aux besoins des utilisateurs sur le terrain.

besoins recherche

 

Ainsi, après une première phase d’entretiens auprès de divers acteurs de terrain choisis pour représenter la diversité des mondes liés aux équidés, une enquête plus large a été mise en ligne. Elle a pour but de compléter les premiers résultats obtenus, sur un échantillon beaucoup plus large, représentant mieux la réalité et la diversité du terrain.

L’enquête s’adresse à tous les acteurs du monde du cheval : cavaliers, propriétaires, éleveurs, équipementiers, professionnels de tous les secteurs, sport, loisirs, courses, médiation, ….Il vous faudra environ 15 minutes pour remplir le questionnaire qui sera disponible jusqu’au 15 octobre prochain.

Les résultats obtenus seront ensuite étudiés par les représentants scientifiques et professionnels au conseil scientifique de la filière équine, afin de déterminer les questions de recherche prioritaires pour les années à venir.
À la Une

Cognition équine : cas de la compréhension des émotions humaines (Journée Ethologie équine 2018)

Homme sourire
Photo Pixabay (Pexels)

Nous connaissons encore que peu de choses concernant la manière dont le cheval appréhende et comprend le monde qui l’entoure. Miléna Trösch (actuellement en thèse à l’INRA de Nouzilly sous la direction de Léa Lansade) a fait une présentation sur certains aspects de la cognition chez le cheval : la cognition physique (compréhension des lois physiques) (voir un article précédent sur ce blog) et la cognition sociale (cet article). Les études concernant la cognition sociale se sont développées ces dernières années, particulièrement par des études interspécifiques testant à quel point le cheval est capable de comprendre le comportement de l’être humain. Lire la suite

À la Une

Cognition équine : cas de la permanence de l’objet (Journée Ethologie équine 2018)

Photo poney Milena gobelet Barreaux 210918
Dispositif expérimental à l’INRA Nouzilly – Copyright M. Trösch

Nous ne connaissons encore que peu de choses concernant la manière dont le cheval appréhende et comprend le monde qui l’entoure. Miléna Trösch (actuellement en thèse à l’INRA de Nouzilly sous la direction de Léa Lansade) a fait une présentation sur les connaissances récentes concernant la cognition chez le cheval : la cognition physique (compréhension des lois physiques) (cet article) et la cognition sociale (voir l’article suivant sur ce blog). Lire la suite

À la Une

Communication référentielle : comment les chevaux nous informent-ils de ce qu’ils veulent? (Journée Ethologie équine 2018)

Photo pour Huber Pixabay
Pixabay

L  Huber (Université de Vienne, Autriche) a expliqué qu’à la fin de sa première année, le jeune humain (l’émetteur) commence à utiliser des gestes pour attirer l’attention d’un partenaire social (le destinataire) vers un objet distant (la cible) en utilisant des signaux comportementaux comme le pointage, la présentation ou l’offrande. Si le geste est couronné de succès, l’émetteur et le destinataire focalisent leur attention ensemble sur la cible. Ce phénomène s’appelle la “communication référentielle”.

Dans un 1er article du blog, j’ai repris les éléments généraux évoqués dans sa conférence. Ce 2ème article présente son étude chez le cheval. Dans cette étude, R. Malavasi et L. Huber ont étudié les capacités du cheval domestique à communiquer de cette façon avec un destinataire humain afin d’obtenir de la nourriture hors d’atteinte.

Lire la suite

À la Une

Communication référentielle : généralités (Journée Ethologie équine 2018)

Photo doigt fraise pour Huber
Pixabay

Dans sa conférence, L. Huber (Université de Vienne, Autriche) a expliqué qu’à la fin de sa première année, le jeune humain, ne parlant pas et dépendant d’autrui pour accéder à certaines ressources (l’émetteur), commence à utiliser des gestes pour attirer l’attention d’un partenaire social (le destinataire, la mère) vers un objet distant (la cible) en utilisant des signaux comportementaux comme le pointage, la présentation ou l’offrande. Si le geste est couronné de succès, l’émetteur et le destinataire focalisent leur attention ensemble sur la cible. Ce phénomène s’appelle la “communication référentielle”. Chez les espèces qui ont cette capacité, elle est surtout utilisée pour prévenir d’un danger potentiel ou pour localiser une source de nourriture.

Lire la suite

À la Une

Des séparations progressives limitent les effets négatifs du sevrage sur les poulains et leurs mères

2 juments derriere barriere

Copyright INRA UEPAO

Le sevrage artificiel entraîne un stress important, une perte d’état physique, voire l’apparition de stéréotypies, que ce soit chez la mère ou le poulain. Pour limiter ce stress, certains éleveurs mettent en place un « sevrage progressif » pendant lequel ils habituent quotidiennement les poulains à se séparer des mères derrière une barrière à claire-voie. Mais l’impact de cette procédure n’avait jamais été étudié précisément et son intérêt était controversé, puisque l’on pouvait suspecter que ces séparations répétées soient une source de stress supplémentaire.

Lire la suite

À la Une

La Science de l’équitation présentée par Andrew McLean : le 27 septembre 2018 au Haras de Hus

Andrew McLean, scientifique australien reconnu notamment dans le domaine du comportement et de la cognition des animaux et particulièrement des chevaux, est fondateur et responsable de l’Australian Equine Behaviour Center, cofondateur de l’ISES (International Society for Equitation Science) et co-directeur de l’ESI (Equitation Science International). Il donne de nombreuses conférences assorties de démonstrations pratiques dans les universités, les congrès et à l’occasion de journées spécifiques. Il est également entraineur, coach et conseiller des fédérations sportives.

Andrew McLean

Les principes d’éducation et d’entrainement du cheval présentés par Andrew McLean associent la connaissance de l’éthologie équine et la théorie des apprentissages, établie à partir des travaux des grands comportementalistes Pavlov (1849-1936) et Skinner (1904-1990). Ils permettent 1) un entraînement des chevaux plus efficace jusqu’au plus haut niveau, 2) dans un contexte de bien-être amélioré, 3) avec un renforcement de la sécurité cavalier/cheval.

Pour accéder à toutes les informations relatives à cette journée

http://www.harasdehus.com/fr/actualites/elevage/journee-exclusive-avec-andrew-mclean-pole-education-haras-hus,40044.html

Pour s’initier aux principes de l’apprentissage selon l’ISES

http://www.ifce.fr/ifce/connaissances/webconferences/bien-etre-comportement/science-de-lequitation-aide-precieuse-pour-optimiser-les-apprentissages/

http://www.ifce.fr/ifce/connaissances/webconferences/bien-etre-comportement/la-science-de-lequitation-une-aide-precieuse-pour-optimiser-les-apprentissages-partie-2

 

 

 

 

À la Une

Les stéréotypies sont elles « contagieuses »?

Nous publions cet article suite à la question de François :
« J’ai une jeune jument de 4 ans qui vient d’arriver dans mon écurie, elle se retrouve à côté d’un nouveau cheval lui aussi de 4 ans qui est connu pour tiquer à l’ours. Existe t il un risque que ma jument fasse de même par imitation ? »

Crédit photo Pixabaytic sur porte.jpg

 

Actuellement , les chercheurs s’accordent pour dire que non. Lire la suite

À la Une

Caractérisation individuelle des états de mal-être (Journée de la recherche équine 2018)

 « Évaluer le bien-être du cheval par une approche multidisciplinaire et identifier les facteurs de risque », c’est le sujet de la thèse effectuée par Alice Ruet, à l’INRA Centre Val de Loire, dans l’Unité de Physiologie de la reproduction et des comportements. Les premiers résultats de ces études ont été présentés lors de la dernière Journée de la recherche équine.

agressif au box

Lire la suite

À la Une

Congrès de l’ISES à Rome du 21 au 24 septembre 2018 sur le thème du bien-être équin

ISES Rome 2018

l’ISES (International Society for Equitation Science) communique:
Conference Theme : Equine welfare: good training, good feeding, good housing, good mental state, good health, good behaviour.

The conference will take place in Rome, the city where Caprilli did his military work.  Lire la suite

À la Une

Un éclairage LED dans un van facilite et sécurise l’embarquement des chevaux (Journée Recherche Equine 2018)

Neveux JRE18 image embarquement
Illustration de la zone d’embarquement et du dispositif d’éclairage. Copyright C. Neveux

Nombreux sont les chevaux qui hésitent à embarquer dans vans et camions, au moins les premières fois. Or les chevaux ont une accommodation visuelle très lente aux variations d’intensité lumineuse. C. Neveux (Ethonova) a étudié l’effet de différentes conditions d’éclairement du van avec des LED, placées au-dessus de la porte arrière et à l’avant du van, sur la facilité d’embarquement de jeunes trotteurs de 2 et 3 ans n’étant jamais montés dans un van. Lire la suite

À la Une

L’ébrouement, un indicateur acoustique inattendu d’émotions positives chez le cheval (Journée Recherche Equine 2018)

 

DSC09547copié
Copyright IFCE

On ne dispose que de peu de moyens pour reconnaître des états d’émotions positives chez le cheval. Or certaines espèces produisent des sons caractéristiques non vocaux, dans certaines situations d’émotions positives (comme le chat, …). M. Stomp (Université de Rennes) a donc émis l’hypothèse que l’ébrouement (expiration pulsée produite par les naseaux, émise bouche fermée*) pourrait être un signe d’émotion positive modérée, notamment l’ébrouement au pâturage. Lire la suite

À la Une

Le sevrage spontané du poulain, une pratique plus douce (Journée de la Recherche Equine 2018)

DSC_5744
Copyright P. Tournadre

Le sevrage artificiel entraîne une rupture souvent brutale du lien mère-jeune. C’est une pratique qui peut avoir des effets délétères durables sur le poulain. Comment se passe le sevrage spontané en milieu naturalistique et quels sont les facteurs de variation ? Lire la suite

À la Une

Le BAC Cheval, bilan des acquis et du comportement, est à votre disposition sur internet

Grille au box page 1
Exemple de grille d’observation des ateliers « Comportement au box » et « Pose du licol  » du module 1 « Au box puis préparation »

Une évaluation conçue par l’ifce, issue de la recherche en éthologie scientifique.
Le BAC Cheval monté permet d’apprécier, avec des moyens simples et suivant des grilles de réponses très complètes, le comportement du cheval et son niveau de dressage sous la selle. Lire la suite

À la Une

Bien-être des animaux d’élevage à l’échelle de l’exploitation et du groupe : 7ème conférence internationale WAFL

DSC_4452
Photo P. Tournadre

* : WAFL: animal Welfare At Farm and group Level

Wageningen aux Pays-Bas, siège de la prestigieuse université d’agriculture, accueillait cette année la 7ème conférence internationale sur l’évaluation du bien-être des animaux à l’échelle de l’exploitation et du groupe. Huit cents participants, 35 présentations magistrales et près de 150 posters ont traité du bien-être des animaux d’élevage, essentiellement bovins, ovins, caprins, porcins, volailles. Quelques présentations concernaient les animaux à fourrure, les animaux domestiques et les animaux de laboratoire. Les chevaux ont fait l’objet d’une dizaine de présentations. Les thèmes traités se rapportaient à la durabilité des systèmes, aux relations sociales, aux effets de la sélection génétique, à l’évaluation du bien-être. C’est ce dernier thème qui a fait l’objet du plus grand nombre de publications.

Lire la suite

À la Une

Equi-pâture : les brochures et tous les documents sur gestion de l’herbe et vermifugation raisonnée

Page 1 brochure         Vermifugation p1

Comment valoriser l’herbe dans l’alimentation du cheval et pratiquer une vermifugation raisonnée ?
Le programme équi-pâture s’achève et vous livre dans sa dernière lettre d’information n°13, la synthèse de tous les documents et vidéos produits et diffusés au cours du programme.
Une mine d’information à ne pas manquer ! Liens ci-dessous pour les 2 brochures.
Lire la suite

À la Une

Un renforcement secondaire à la voix n’a pas permis de maintenir un conditionnement opérant en absence du renforcement primaire (nourriture)

Diapositive2
Copyright A. Laurioux, IFCE

L’efficacité de l’utilisation de renforcements secondaires (ou renforcements conditionnés) n’a pas été démontrée scientifiquement chez le cheval. Ce but de cette étude de L. Lansade (IFCE/INRA) était de déterminer si un signal vocal préalablement associé à de la nourriture de très nombreuses fois (288 fois) pouvait être utilisé comme renforcement secondaire pour remplacer le renforcement primaire, dans un conditionnement opérant (toucher un cône avec son nez). Lire la suite

À la Une

Le cheval, invité de la plateforme européenne sur le bien-être animal

DSC09571
Copyright IFCE

Le 10 novembre 2017 se tenait à Bruxelles la seconde réunion de la plateforme européenne sur le bien-être animal (EU Platform on Animal Welfare, créée en début d’année 2017). Il est fréquent que la Commission, sur des thématiques particulières au sujet desquelles les attentes des sociétés s’expriment avec force, institue des plateformes de travail qui, pendant une ou deux années, dressent l’état d’une question, font le tour des propositions des Etats-membres et définissent une stratégie européenne. Récemment, deux plateformes ont été formées : l’une sur le patrimoine et l’autre sur le bien-être animal. Lire la suite

À la Une

Les chevaux reconnaissent certaines expressions faciales des autres chevaux et des humains

Entre humains, les expressions faciales sont riches d’informations et ont un rôle important dans la régulation normale des interactions sociales. Cela est-il vrai pour des animaux sociaux non primates ? Même si intuitivement, nous avons l’impression que c’est le cas, cela n’avait jamais été démontré scientifiquement chez le cheval.

Jennifer Wathan, Karen McComb et leurs collègues (Université du Sussex, Royaume Uni) ont réalisé 3 études en ce sens en présentant, à de nombreux chevaux de centres équestres, une photographie grandeur nature de tête de cheval ou d’homme avec des attributs ou des expressions faciales différentes.

1. Quels sont les éléments de la tête de leurs congénères auxquels les chevaux accorderaient le plus de signification?
Wathan 16

Lire la suite

À la Une

Entraînement des chevaux avec Andrew McLean lors de l’Equiday à Avenches

McLean photo Agroscope
Copyright Agroscope Avenches

Le célèbre australien, cavalier émérite (dressage, complet) et entraîneur de renommée internationale, un des fondateurs de l’ISES (International Society for Equitation Science) a animé 2 journées au haras d’Avenches en Suisse, une en allemand et une en français. Après une présentation en salle sur les éléments importants de la vie du cheval, sur les principes de l’apprentissage, sur les erreurs à ne pas commettre, il a animé des leçons avec des cavalières présentant des chevaux variés qui avaient différents problèmes à résoudre. Retrouvez les commentaires de ces cavalières sur le site du haras d’Avenches et la vidéo d’une interview en anglais qu’il a donnée (traduction ci-dessous). Lire la suite

À la Une

Comportements conscients ou automatiques, qu’en est-il chez le cheval?

Les chevaux ont-ils, comme l’homme des comportements conscients ou inconscients, encore dits automatiques?

baisse la tete

Photo : A. Laurioux Ifce, avec la participation d’O. Pulse

Lors des comportements conscients, le cheval agit en se représentant consciemment les conséquences de ses actes. Ainsi par exemple, lors de la réalisation des apprentissages utilisant les « renforcements négatifs », le cheval effectue l’action demandée pour obtenir un arrêt de la pression; il en est de même, lors de l’utilisation des « renforcements positifs », pour obtenir la récompense.

Lors des comportements inconscients, le cheval agit de façon automatique, sans avoir conscience de ce qu’il fait et sans diriger ses comportements vers un objectif. C’est ce qui est observé, quand, à force de répéter les exercices, le cheval va progressivement se mécaniser et répondre dès que le signal est donné, par habitude, sans que le cavalier n’ait à utiliser de renforcements. Ces processus sont mis en jeux dans de nombreuses situations, y compris chez l’homme; par exemple, un conducteur qui emprunte tous les jours la même route, va finir par créer de tels automatismes. Lire la suite

À la Une

Un cheval se reconnaît-il dans un miroir ? Une étude préliminaire de l’approche de la notion de soi.

Baragli 2017 Miroir
La reconnaissance de soi
dans un miroir n’a été démontrée que chez l’homme, certains singes, certains dauphins, les éléphants d’Asie et les pies. Cette faculté est une étape pour montrer que ces espèces ont la conscience de soi (ce qui implique capacités à raisonner, représentation du monde et de soi,…….). Pour démontrer la reconnaissance de soi dans un miroir, il faut que 1) l’animal montre une réponse sociale à son image, 2) il inspecte le miroir en tant qu’objet (notamment qu’il regarde derrière) et 3) il adopte des comportements répétitifs lui permettant de voir des parties de son corps qu’il ne voit que dans le miroir. P. Baragli (Université de Pise, Italie) a mis un grand miroir dans une écurie et a observé le comportement d’un cheval Lire la suite

À la Une

Signalez et géolocalisez les piqûres de tique de votre cheval et les vôtres : un programme de sciences participatives INRA/ANSES/Ministère Santé

Appli Signalement-Tique. © InraApplication Signalement Tiques menu. © Inra

Copyright INRA

Nouveau : une application smartphone pour mieux comprendre et prévenir la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques.

Signalement-Tique ! Cette application est disponible dès maintenant par téléchargement gratuit pour les smartphones iOS et Android. L’Inra et l’Anses, avec le ministère des Solidarités et de la Santé, font appel aux volontaires qui souhaitent participer aux recherches pour la lutte contre les tiques et les maladies qu’elles transmettent.

http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Signalement-Tique

À la Une

Tord-nez, tord-oreille : comment ces techniques agissent sur les chevaux ?

DSC02344

DSC02350

         Copyright IFCE

Une contention est quelquefois nécessaire pour éviter des accidents pendant certaines manipulations sur les chevaux. Une des méthodes consiste à appliquer une pression forte sur la lèvre supérieure ou sur une oreille, à la main ou avec un tord-nez. Cela produit-il une analgésie, une diversion ou de la douleur ?
Benjamin Flakoll (Université de Rhode Island, USA) a comparé les effets d’une forte pression pendant 15 minutes autour de la lèvre supérieure (6 hongres, avec un tord-nez) à celle autour de l’oreille (6 autres hongres, l’article ne précise pas si l’oreille était manipulée à la main ou avec un tord-nez). Lire la suite

À la Une

Compte-rendu de la 4ème Journée d’Information en Ethologie Equine du 18 mai 2017 à Saumur

Capture affiche pour blog

Le principal thème de la journée a été : le bien-être du cheval : l’évaluer et repenser les pratiques.
E. Dalla Costa a présenté les travaux de l’université de Milan sur l’évaluation du bien-être du cheval et de l’âne réalisés dans le cadre du programme européen AWIN (Animal Welfare Indicators). Ce système d’évaluation du bien-être a aussi été testé à l’INRA de Nouzilly (C. Briant). Les autres communications ou témoignages ont porté sur des pratiques repensées en vue d’améliorer le bien-être (sevrage progressif (L. Lansade), mode de distribution de l’alimentation par boite à foin (M. Hausberger), pansage plus adapté aux réactions du cheval (L. Lansade), travail d’un cheval difficile suivant les principes de l’apprentissage (O. Puls), intérêt de l’extraction de la dent de loup (M. Pokoïk)) mais aussi sur les actualités réglementaires et politiques concernant le bien-être du cheval (C. Briant). Enfin, deux communications ont apporté des informations sur les vocalisations du cheval (A. Lemasson) et un essai préliminaire de mise en groupe d’étalons (M. Valenchon).

Retrouvez le compte-rendu plus complet de ces différentes communications dans l’article 2 de juin 2017 d’ Equidée sur le site ifce (archive)
http://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/articles-equidee.html

 

À la Une

Quelles précautions prendre pour les équidés en cas d’orage ?

P1010028

Crédit photo : C Briant Ifce

Avec la canicule, voici les orages et les risques associés à la foudre, aux vents violents et potentiellement à la montée des eaux.

Le magazine « The Horse » a publié plusieurs articles à ce sujet, notamment sur la base de recommandations d’experts du Collège de médecine vétérinaire du Texas, de l’USDA (département de l’agriculture des États-Unis) et de l’Université de l’Illinois. En voici une petite synthèse. Lire la suite

À la Une

Bilan des 3 journées portes ouvertes sur la valorisation de l’herbe et la vermifugation raisonnée

jument poulain pixabay

Crédit photo Pixabay

Plus de 320 personnes sont venues participer aux 3 Portes Ouvertes Equi-pâture organisées en mai : retrouvez dans la dernière newsletter toutes les informations et documents diffusés lors de ces évènements (posters, dépliants).

Vous pourrez également y trouver de nouvelles fiches techniques sur les graminées, l’impact des anti-parasitaires sur l’environnement, ainsi que des exemples de coûts associés aux pratiques de pâturage tournant et de vermifugation raisonnée.

Pour télécharger la newsletter :

Newsletter_equi-pâture10_juin17

Pour regarder la vidéo filmée chez Thomas de Cornière à Saint Pierre sur Aziff:
https://www.youtube.com/watch?v=MzcaOmLZLC4

À la Une

Fortes chaleurs : quelles précautions pour nos équidés ?

cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-100_222621111.jpg

Copyright C Briant Ifce

La régulation thermique

D’une façon générale, les équidés s’adaptent mieux au froid qu’au chaud. La zone de confort thermique, dans nos régions tempérées est située approximativement entre + 5°C et + 25°C. Dans cette zone, l’organisme n’a pas de dépense d’énergie supplémentaire à faire pour maintenir la température interne du corps. A partir de 25°C, l’organisme commence à mettre en place des systèmes de régulation, afin de maintenir la température corporelle aux alentours de 37,5°C. L’évaporation est le principal mécanisme, par l’intermédiaire de la respiration (qui s’accélère pour permettre un renouvellement d’air plus rapide vers les poumons) et de la transpiration (dont l’évaporation refroidit la température de la peau). Si l’évaporation n’est pas compensée par un apport d’eau suffisant, elle va entraîner une déshydratation qui peut avoir de graves conséquences, depuis une simple baisse de la performance, pour une déshydratation modérée de 2 à 4 %, jusqu’au déclenchement de pathologies comme les coliques, la myopathie, la fourbure, pour les déshydratations plus importantes. Quant au coup de chaleur, si ces mécanismes n’arrivent pas à faire baisser la température interne, il peut aussi être fatal.

Les besoins en eau

Un cheval adulte à l’entretien, et placé dans sa zone de confort thermique, boit environ cinq litres d’eau par 100 kg de poids corporel par jour. Ainsi, un cheval de 500 kg consomme environ 25 litres d’eau par jour.  Mais cette quantité augmente proportionnellement à la température, d’autant plus que d’autres facteurs interviennent comme : le type de fourrage (un cheval qui mange du foin boit plus qu’un cheval qui mange de l’herbe), l’exercice (sur un exercice prolongé de type endurance, un cheval peut perdre 10 à 15 litres d’eau par heure, ce qui peut représenter jusqu’à 10 % de son poids), une jument en lactation produit 12 à 15 litres par jour, qu’il faut compenser par l’apport d’eau.  Dans ces conditions, un cheval peut consommer 60 litres d’eau par jour, voire plus.

Quelles précautions prendre? Lire la suite

À la Une

Faut-il utiliser les concepts de dominance et de leadership lors de l’entraînement des chevaux?

travail au pas  (2).JPG

Crédit photo A Laurioux Ifce

Il semble que non, d’après un avis sur les concepts d’entraînement qui peuvent compromettre le bien-être du cheval, récemment publié par l’ISES (International Society for Equitation Science = société internationale pour la science de l’équitation)

L’ISES regroupe des scientifiques ayant pour objectif de faciliter les recherches sur l’entraînement des chevaux afin d’améliorer leur bien-être et les relations homme cheval (NDLR et par là même, la sécurité du cavalier).

Voici les 7 points principaux de cet avis: Lire la suite